Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Derniers commentaires

  • Gravatar Le dessin mignon arrière de ma maison, Zelia! avec quelques traits et couleurs que vous avez laissé un souvenir chaleureux
  • Gravatar Chère petite Zélia, que cela doit être doux pour Droopy d'entendre ce cris de tendresse! Garde cette spontanéité à ton
  • Gravatar Danseuses dans un patio andalou ! Quelle grâce et quel rayonnement ! A vous la vie !
  • Gravatar ! Pero que listita es mi chica! Lo que habreis aprendido, sin duda, es que todas las acciónes tienen sus consecuencias ( bue
  • Gravatar Comme je comprends ta lettre Zélia! Droopy, c'était un membre de ta famille, celui qui vous a porté sur les routes du mond
  • Gravatar Mi skribas por deziri al Zelia felicxan naskigxdatrevenon!!! Cxion bonan, kara knabineto!!! Mi sauxdadas vin!!! Kisojn!!! Eid

Hors du Piège

Écrit par Jacques.

Un petit texte court (oui, je sais certains prétendent que j'en suis incapable) pour annoncer que malgré les déboires de ces derniers mois, nous sommes sortis du Piège de Brasilia et avons repris la route. Droopy a été ramené à la vie, Zachary ne s'est pas fait amputer son gros orteil, Florence a appris à vivre avec les caïmans  et les moustiques, Zohra a retrouvé sa liberté à dos de cheval, Zélia ne regrette pas trop les poules de Josias et moi, et moi, et moi... dans mon huile, je baigne plein de joie !!!

COMME LA FIN LA DU MONDE N'A PAS EU LIEU,

 

NOUS VOUS SOUHAITONS DE


JOYEUSES FÊTES ET UNE BONNE


ANNÉE 2013


Nouveaux textes et photos bientôt, une fois sains et saufs sur les terres boliviennes qui ne sont qu'à quelques 300km de Pantanal où nous profitons de la faune des marais.

 

pantpech

 

Oups !!

Écrit par Zachary.

Il fait noir, je ne vois rien...

 - MAIS MAMAAAAN, JE SUIS PAS EN TRAIN DE JOUER, JE FAIS MA DACTILOOOHOOO!!

 

Ha oui, c'est le matin. Mon œil prend un bon bout de temps pour se décoller en faisant un petit « click ». J'aperçois un mur, et je fais pivoter mon corps pour me retrouver face à la pièce.

 

Nous sommes dans notre chambre, et lorsque j'ouvre mon deuxième œil je distingue, contre le mur d'en face, notre table en bois que nous avons apportée du camion. Il doit être huit heures, et Zohra est déjà assise à cette dernière, en faisant de la dactylographie sur l'ordinateur.

Maman quant à elle, se trouve à mes pieds, en train d'essayer de réveiller Zélia qui grogne déjà le matin dans son lit.

Je m'assieds sur mon matelas, car la lumière du jour, venant de la fenêtre au dessus de la table, a fini de me tirer de mes rêves...

 

Une fois que nous sommes habillés – je veux parler de Zélia et moi – je finis de mettre le couvert, pendant que Zohra est poursuivie en rigolant par sa petite sœur qui, furieuse, lui envoie des coups de pieds et de poings dans tout les sens en l'insultant. Puis, tout à coup, elles s'arrêtent brusquement car papa vient d'entrer dans la chambre. Il est très fatigué, car en plus d'être resté toute la journée de la veille à réparer Droopy au garage, il a passé la moitié de sa nuit jusqu'à trois heures du matin sur divers sites et forums de fans de mécanique, à chercher des informations. Il est donc par conséquent facilement irritable.

Alors que j'ai à peine mordu dans une de mes tartines, papa m'annonce que je vais venir pour l'aider lui et les mécanos. J'emporte donc trois bouts de pain en m'inquiétant de ce que je mangerai à midi. Heureusement, en face de la rue du garage j'aperçois un « Lanchonete » (snack-bar où l'on vend principalement une sorte de pâte frite fourrée à la viande) et j'espère que nous mangerons là.

RSZ360Xlanchonete

Une fois au garage, je me mets à courir tout autour du camion en cherchant des outils, sous les demandes pas claires de papa:

- Zach, passe-moi le truc bleu qui est dans la boîte grise!

- Quelle boîte grise, y'en a cinq.

- Oh, arrête de demander, cherche un peu.

Après une heure et demie, d'autres mécaniciens viennent prendre la relève, et je pars acheter notre repas de midi au « lanchonete » d'en face.

 

Sur le chemin, je prépare ma phrase, selon mes envies, et la commande de mon paternel:

- Três de frango e um de... de... hum.

Comment dit on saucisse bon-sang! Bah, je ne suis pas obligé de le dire, j'aurais qu'à montrer la marchandise; on recommence:

- Três de frango e um disso.

Parfait, ça devrait jouer. Maintenant, il faut que je positionne d'une manière décontractée mes bras,

histoire de ne pas avoir l'air ridicule quand ils pendent le long de mon corps.

Ça devrait faire l'affaire si je mets les mains dans mes poches, j'en sortirai ensuite une pour remonter mes lunettes lorsque je parle, et l'autre avec de l'argent pour payer.

 

Maintenant que je suis prêt, on peut y aller! Inspiration: sniiiiiiif! Expiration: pfouuuuuuu! C'est parti.

Je me mets donc à traverser la route à grandes enjambées, en regardant droit devant moi. Mes mains sont dans mes poches, et ma tête face au vent pour un meilleur aérodynamisme. Bien évidement je manque de me faire écraser, mais j'arrive sain et sauf face au « lanchonete ». Une fois dedans, trois ouvriers me regardent passer en direction du comptoir.

- Il faut que j'ai l'air cool et décontracté.

Je me chuchote quatre fois cette phrase, et je rajoute d'un air résolu:

- Je ne suis pas timide!

 

Au comptoir, je me trompe, et je sors ma main de la poche pleine de fric pour me remonter les lunettes tout en parlant.

Je dois donc improviser et je me baisse pour ramasser l'argent tombée tout en continuant à commander pour ne pas faire attendre la caissière. Je ressors quelques minutes plus tard, sous les regards amusés des autres clients.

 

De retour au garage, je me mets à mordre avidement dans mon sandwich aux saucisses. J'ai très faim, et mes deux premières morses ont mangées le tiers du casse-croûte.

Berk, toujours aussi dégueulasses ces machins, trop gras, et en plus, je ne pense pas que le fait qu'ils restent toute la journée à l'air libre soit bon pour eux.

Soudain, je remarque, en inspectant mes saucisses, que la mayonnaise bouge. Je soulève mes lunettes pour apercevoir au premier rang du sandwich, une vingtaine de vers qui gigotent en cherchant leurs cinquante frères qui viennent de disparaître, séparés par d'immenses murs blancs qui étaient en train de manger leur maison.

Écœuré, et sans prendre le temps de réfléchir, j'avale par réflexe les deux morceaux restés dans ma bouche. Je deviens vert, et j'ai une remontée de vomi.

Furieux, je repars directement au « lanchonete » mon casse-croûte à la main. Une fois la route traversée j'aperçois la vendeuse en train de sortir la poubelle, et j'ai envie de lui dire:

- Vous feriez bien de jeter aussi tout votre stock de bouffe malsaine!!

Mais c'est là que je me rends compte que dans le feu de l'action, je n'ai pas préparé de phrase. Je m'arrête donc en face d'elle, les sourcils froncés, les bras pendants le long du corps, et sans rien dire... Au bout de dix secondes, je lui montre le sandwich en déclarant d'une voix sévère:

- Mira!

- Hay que horror!

Elle me répond simplement en retournant rapidement dans le magasin. Après avoir jeté mon sandwich je la suis machinalement en m'apprêtant à hurler en entrant:

- Recrachez tous la nourriture empoisonnée, que cette vieille sorcière vous fait avaler!

J'ouvre donc violemment la porte et me remets à rougir devant les clients surpris qui me regardent

étonnés. Je traverse la pièce recroquevillé en remontant cinq fois mes lunettes.

Au comptoir, la caissières a déjà fait disparaître ses saucisses dans un frigo et elle me demande si je veux autre chose en échange. Je réponds « oui » discrètement en priant pour que les trois ouvriers cessent de me regarder en rigolant.

Une fois servi, je m'enfuis en balbutiant deux fois:

- Muito obrigado!

                                                               (mis en ligne à São Sebastião, Brésil)

Avantages et Inconvénients

Écrit par Zohra.

Cela fait presque cinq mois que nous sommes à Brasília la capitale du Brésil et deux mois et demi que nous sommes hébergés chez Josias l'espérantiste brésilien. Le temps de réparer Droopy.

Nous nous sommes souvent arrêtés chez des gens, mais chez Josias c'est notre plus longue période sédentaire. J'ai alors eu l'idée d'écrire un texte sur les différences entre la vie dans le camping-car et nos séjours chez les habitants d'un pays.

 

Désavantages de vivre chez les gens:

 Tout d'abord, nous sommes souvent dans des grandes villes, donc nous avons moins d'espace pour jouer à l'extérieur ce qui est embêtant pour moi. Dans les capitales, il est plus difficile de se faire des ami(e)s, donc nous nous ennuyons plus.

Quand je suis arrêtée plus longtemps, j'ai l'impression que je tombe plus vite malade car cela ne me convient pas. Je préfère être nomade.

Enfin, nous sommes dépendants des transports publics qui ne sont pas toujours le moyen le plus facile de se déplacer.

RSZ270xAvantages

Désavantages de vivre dans le camion:

 Dans le camion, l'espace n'est pas suffisant, nous ne pouvons pas courir ni sauter et je ne peux pas me défouler comme j'en ai besoin surtout si nous roulons beaucoup.

De plus, nous n'avons aucune connexion internet et sommes dépendants des internet cafés et des gens que nous rencontrons pour consulter nos mails et alimenter le site.

Vu que nous rechargeons la batterie du camion en roulant, nous avons peu d'électricité. Nous ne pouvons donc pas rafraichir le camping-car avec un ventilateur et, en tant que suissesse, je supporte mal la chaleur étouffante.

 

Avantages de vivre chez les gens:

 Ce qui me fait le plus plaisir est d'avoir internet à volonté pour parler sur Skype avec les copains et regarder des « mangas ».

Nous n'avons pas besoin d'économiser l'électricité. Nous pouvons donc aussi utiliser l'ordinateur pour regarder sans limites des films avec le disque dur. Et puis, grâce aux ventilateurs, nous avons moins chaud et les moustiques s'éloignent.

Si maman peut cuisiner, les plats ont plus de diversité. Nous pouvons manger toutes les recettes cuites au four qui me manquent tellement comme les lasagnes, le hachis parmentier et les gratins.

 

Avantages de vivre dans le camping-car:

 Le plus important, c'est que Droopy est ma maison. Je peux faire ce que je veux, par exemple tout casser ! Je me sens chez moi. J'ai mes habitudes, mes affaires et ma chambre, même si je dois la partager avec Zélia.

Avec Droopy, nous pouvons nous arrêter où nous voulons et nous avons souvent un très grand jardin. Grâce à tous ces bivouacs dans la nature, nous pouvons nous défouler et courir dehors.

Droopy nous permet aussi de découvrir des endroits où les bus publics ne vont pas et nous pouvons nous arrêter n'importe où pour prendre des photos des paysages comme: des montagnes enneigées, des cascades, des champs de fleurs, des lacs à moitié gelés, des couchers de soleil, la taïga, etc. Nous pouvons aussi visiter les locaux, les espérantistes et rencontrer d'autres voyageurs.

RSZ270xAvantages_2

En fait, quand je suis sédentaire, ce que j'aime, ce sont les amis. Quand je suis nomade, la découverte est la priorité. Mais, finalement, que tu sois sédentaire ou nomade, si tu es bien dans ta tête, tout est au mieux.

 

                                                             (mis en ligne à São Sebastião, Brésil)

Les poussins

Écrit par Zélia.

Nous avions trois mamans poules avec leurs poussins et quatre coqs, mais Josias a donné deux mamans poules avec leurs poussins et trois coqs.

Les poules qui restent feront des nouveaux poussins et nous pourrons jouer avec eux, regarder comment ils éclosent et leur donner à manger.

Chaque matin, je donne à manger aux poules ou je vide le compost dans le jardin et les poules se précipitent pour manger les déchets.

 

Zélia

poules

                                                             

                                                            (mis en ligne à Sao Sebastiao, Brésil)

Hit-Parade des pays

Écrit par Jacques.

Un mini article juste pour vous laisser la possibilité de commenter ou de poser des questions sur nos Hits, certains l'avaient déjà réclamé. J'en profite pour apporter quelques précisons, notemment sur le fait que cette appréciation toute familiale cherchait à préserver la vision de chacun de nous sur les pays selon ses propres intérêts. Et qu'en rien cela n'enlève l'attrait d'un pays par rapport à un autre, même pour ceux qui peuvent traîner en bas de classement. Nous pourrions dire que pour ces pays l'expérience de notre voyage n'a globalement pas été bonne. A un autre moment, dans d'autres conditions, ces même pays pourraient avoir une tout autre cotation.

Le plus intéressant reste néanmoins la manière personnelle dont chacun de nous a apprécié un pays ou un critère. En regardant en détail, on s'aperçoit que finalement les différences sont énormes, car même entre nous certains critères ont des importances inégales. C'est toujours le dilemne d'apporter des chiffres et des statisiques. La rencontre avec une seule personne lors d'un voyage peut nous changer complètement la vision et l'appréciation  d'un pays. Telle reste heureusement la nature humaine, capable malgré tout de  nous enchanter, au-delà des réalités économiques, sociales, politiques, historiques, culturelles ou tout simplement géographiques d'un pays.

Pour accéder aux Hits veuiller cliquer sur la Borne d'or !

apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85

Le Top Général

Écrit par Jacques.

Le Hit-Parade de  nos pays est de retour avec quelques bouleversements au sommet du classement où le Brésil et la Malaisie sont venus s'intercaler.

La Turquie semble indélogeable et conserve sa place en or. 5 fois victorieuses et 3 fois parmi les 5 premières places lors de nos différents critères, elle caracole toujours en tête.

Pour mettre en évidence nous avons rajouté des couleurs à savoir que chaque  fois qu'un  pays sort en tête d'un classement son nom est inscrit sur fond jaune. S'il est nommé parmi les 5 premiers, il est alors sur fond vert.

CgnNB1: La Slovaquie et la Tchéquie ont été juste traversées et n'ont pu être évaluées correctement

NB2: Nous ne tenons pas compte des connaissances antérieures de certains pays, il s'agit juste de ce voyage!

Vous pouvez retrouvez chaque classement par critère en cliquant sur

apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85

la borne d'or !


Classement Temporaire Jacques Florence Zachary Zohra Zélia TOTAL Famille
1 Turquie 44 45 44 46 38 217
2 Mongolie 43 28 46 42 38 197
3 Russie 41 30 42 42 41 196
4 Laos 40 33 39 40 30 182
5 Iran 39 32 34 39 37 181
6 Tadjikistan 42 28 37 38 36 181
7 Ouzbekistan 36 28 36 40 37 177
8 Hongrie 40 33 37 37 25 172
9 Bulgarie 35 25 36 37 36 169
10 Jordanie 38 30 33 33 35 169
11 Pologne 32 28 36 30 29 155
12 Roumanie 34 23 36 28 31 152
13 Kirghystan 34 25 28 37 27 151
14 Turkmenistan 31 21 30 36 30 148
15 Cambodge 33 25 30 33 27 148
16 Allemagne 32 31 32 27 25 147
17 Chine 30 20 26 36 32 144
18 Kazakhstan 28 13 31 29 28 129
19 Suisse 27 24 28 21 23 123
20 Autriche 24 22 27 27 22 122
21 Syrie 28 16 26 22 22 114
22 Slovaquie 15 8 21 12 11 67
23 Tchéquie 15 8 5 7 8 43

Dessert brésilien

Écrit par Florence.

BRIGADEIRO

 

« Il n'existe pas de fête d'anniversaire au Brésil sans  Brigadeiro »; dixit Eida notre copine espérantiste de Brasilia.

D'apparence, ils ressemblent à des truffes au chocolat.

 RSZ360douceurs

 Ingrédients:

 400 g. de lait condensé

 Chocolat en poudre amer

 Noix de coco râpée et/ou pépites en chocolat

 1/2 c.s de beurre

 Petits moules à truffes en papier.

 

 Préparation:

 - Mettre le beurre dans une casserole et ajouter le lait condensé.

Bien remuer, puis mettre le chocolat en poudre jusqu'à obtenir un mélange suffisamment brun et chocolaté.

Laisser cuire jusqu'à ébullition en remuant sans cesse et continuer la cuisson jusqu'à ce que le mélange se densifie.

- Retirer du feu, déposer le mélange sur une assiette et laisser complètement refroidir au frigo.

- Se tartiner les mains de beurre pour éviter que le mélange colle au doigts. Puis, confectionner des petites boules de la grosseur d'une noix, les rouler dans la noix de coco, le chocolat en poudre ou les pépites de chocolat selon les goûts.

- Les placer dans les moules à truffes car les brigadeiro ont tendance à s'affaisser.

Remettre au frigo jusqu'à dégustation.

 

Ces douceurs peuvent tout à fait se préparer également pour Noël.

 

                                                            (mis en ligne à Sao Sebastiao, Brésil)