Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Derniers commentaires

  • Gravatar Le dessin mignon arrière de ma maison, Zelia! avec quelques traits et couleurs que vous avez laissé un souvenir chaleureux
  • Gravatar Chère petite Zélia, que cela doit être doux pour Droopy d'entendre ce cris de tendresse! Garde cette spontanéité à ton
  • Gravatar Danseuses dans un patio andalou ! Quelle grâce et quel rayonnement ! A vous la vie !
  • Gravatar ! Pero que listita es mi chica! Lo que habreis aprendido, sin duda, es que todas las acciónes tienen sus consecuencias ( bue
  • Gravatar Comme je comprends ta lettre Zélia! Droopy, c'était un membre de ta famille, celui qui vous a porté sur les routes du mond
  • Gravatar Mi skribas por deziri al Zelia felicxan naskigxdatrevenon!!! Cxion bonan, kara knabineto!!! Mi sauxdadas vin!!! Kisojn!!! Eid

Nos débuts en Allemagne

Écrit par Zohra.

Notre première étape en Allemagne s'est passée dans un camping que j'adore. Ce camping se trouve au bord de trois lacs artificiels. Dans le premier, il y a des jeux pour les enfants. Un grand bateau pirate avec un toboggan sur lequel nous mettions de l'eau pour glisser plus vite. Il y avait aussi une grande pompe à eau avec un moulin à eau.

Au milieu du lac se trouvent deux radeaux, nous les avons rejoints à la nage avec Zachy et Papa. Papa et Zachy m'ont fait croire que le lac était plein de brochets. D'ailleurs papa a simulé une attaque  de brochet et une noyade. Du coup j'ai trouvé ça drôle. Au petit matin nous avons pris des photos des trois lacs et du tapis roulant qui a permis de creuser les lacs.

Le lendemain nous avons visité Ulm. C'est la ville où est né Einstein. Un gars qui est qui était fort en math et en physique. Puis nous avons mis trois jours pour rejoindre Leipzig, car nous avons pris l'autoroute la plus lente d'Europe, où nous avons fait du 0 km/h, parce qu'il y avait un accident.

C'était rigolo parce que nous avons fait l'école au milieu des voitures. A un moment nous avons pensé que nous allions dormir sur place.  A Leipzig, nous avons trouvé un parking pleins de flaques au coeur de la ville. A côté il y avait un internet café. Nous avons visité la ville et mangé des hot-dogs. J'ai confondu la moutarde avec de la mayonnaise, alors j'ai passé mon hot-dog à Papa.

Ensuite nous avons roulé jusqu'à Herzberg où nous sommes actuellement. C'est la ville esperanto où papa et maman prennent des cours. Avec Zachy et Zélia nous avons aussi appris quelques mots.

Saluton ! = Salut ; pomo =pomme ; kato = chat ; ĉerizo = cerize ; hundo = chien ; Dankon! = Merci.

Bisous et à la prochaine.


Dernières étapes en Suisse

Écrit par Zachary.

Le mardi 8 septembre nous avons visité le Kinderzoo de Rapperswill. Il s'agit du zoo du cirque Knie. Nous y avons pris plein de photos d'animaux et assité à un spectacle d'Otaries. Rapperswill n'est pas loin de Erlenbach où habite mon parrain Nicolas.

C'est chez lui que nous avons passé les deux nuits suivantes. Le premier soir, après le dîner, nous avons joué discrètement avec Romain et Nathan ses deux enfants pour ne pas aller nous coucher trop rapidemment. Le lendemain nous avons fait l'école avant de prendre le petit déjeuner. Puis nous sommes allés faire les courses pour le repas du soir. Pendant l'après-midi, Romain,Nathan,Zohra, Zélia et moi sommes partis en expédition pour chercher des escargots. Notre récolte fut de première qualité,nous avons rempli un seau à ras bord.

Le soir Nicolas m'a offert un super couteau suisse avec lampe de poche pour le voyage . Du coup j'ai donné l'ancien à Zohra.

Jeudi soir nous avons campé à Mumpf, dans un joli coin au bord du Rhin, où une plage de cailloux permet d'accéder à l'eau. Pour y aller, nous passions près d'une ancienne tour de garde romaine. Un petit champs rempli de chardons de fleurs et d'autres plantes bordait notre campement. Cette endroit se trouve au millieu d'une grande forêt. Comme voisin, à une centaine de mètres, un groupe de suisse-allemands faisaient griller de grosses saucisses, dans un chalet loué pour des fêtes.

Le lendemain nous avons profité du beau temps pour nous baigner dans le Rhin, mon père a fait des bouées avec deux bidons en plastique vides accrochés à une longue corde. Nous pouvions ainsi jouer avec le courant sans prendre de risques.

Bref le coin est très joli, alors si vous passez par Mumpf. Allez-y !!!

 

Slow and Roll

Écrit par Droopy.

Enfin 1000 bornes au compteur!

Les dates, c'est bien un truc d'êtres humains. Pour moi, le temps se mesure surtout en kilomètres. Et combien, même le reste de la famille oserait vous dire: « Nous avons parcourus tant de kilomètres... »Eh bien ! C'est faux! Ici dans cette histoire, c'est moi qui parcours les routes , les autoroutes, les chemins, les champs, les nids de poules, les pistes cyclables, les pavés et mêmes les trottoirs... Un peu de modestie, et rendons ce qui est à Droopy à Droopy!

Aujourd'hui, c'était un peu ma fête. D'abord, en me levant, je me suis aperçu que nous avions enfin dépassé le premier millier de kilomètres. Une moyenne ridicule sur 13 jours, mais bon faut avouer que « les_5_sans » ne sont pas encore, comme dans ma famille, de vrais guerriers de grands chemins.

A ce propos, je suis aux anges de me retrouver sur mes terres natales. Je n'arrête pas de croiser des cousins, des oncles, des tantes, des frangins...Car, chez Mercedes, nous sommes une famille très très nombreuse. Pour fêter mon retour au pays, les potes ont même organisé un grand « Slow Roll » auquel nous avons participé. Les humains appellent ça un bouchon.

 A peine, ils ont su que nous allions prendre l'autoroute A9 pour contourner Nuremberg que: PIF, PAF POUF! Deux 30 tonnes se sont mis de travers, bloquant l'autoroute pendant 3heures.

C'était vraiment chouette, j'ai pu tailler la bavette avec plein d'amis qui étaient tous au courant de mon voyage. Tous me félicitaient et m'acclamaient pour le long périple que nous allions parcourir.J'étais assez fier, car dans le monde des 4 roues, nous ne sommes pas nombreux à avoir cette chance de parcourir pleins de routes différentes. Même les gros poids lourds se tapent souvent les mêmes parcours et je ne vous raconte pas la tristesse des 4x4 en ville.

Pendant le bouchon, la petite famille, en a profité pour faire l'école, et le gros pour faire une petite sieste. Puis, à la fin du « Slow Roll »quand les potes ont commencé à repartir, le gros a voulu reprendre sa place de chauffeur précipitamment et du coup, il s'est appuyé lourdement sur le dossier du siège encore en position allongée...et là...CRAC! Cette grosse brute a explosé le dossier. Zachary qui faisait ses devoirs d'allemand juste à côté trouvait ça d'abord rigolo de voir que le dossier était naze, mais quand il a vu la tête du gros, ben il s'est vite retenu de rire.

Durant plusieurs kilomètres, ça pestait dans la cabine et comme on « piétinait » toujours sur l'autoroute, il n'y avait pas moyen de voir si le siège était foutu ou pas. Florence cherchait déjà la liste des concessionnaires Mercedes, le gros lui estimait le prix d'un siège à la casse.

Bref, une bonne demi-heure plus tard, on faisait un stop forcé, sur un parking de l'autoroute et le gros s'est mis à sortir le siège, les outils ,puis il s'est mis à bricoler sous l'avant toit des toilettes publiques, car pour compléter le tableau, la pluie était aussi à l'affiche.

Ben là, le Lionel, il serait resté sur le c.., comme moi d'ailleurs, car en dix minutes le siège était réparé et nous reprenions la route.

Du coup, le gros en a profité pour graisser les rails du siège, puis les pédales d'embrayage et du frein qui couinaient désagréablement. Et comme pour combler le retard et la frustration, il s'est mis à jouer de la batterie, sans lâcher les pédales, jusqu'à la nuit tombée. Résultat, nous avons établi notre étape record, depuis le premier jour, en parcourant 304 km en un jour. Un vrai bonus pour Droopy!

Vous savez quoi, avec des journées comme ça, je suis heureux!!!