Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Zohra || Energique, entreprenante et communicative

Musée d'Opole

Écrit par Zohra on 4 octobre 2010.


A Opole nous avons visité le musée de la vie paysanne durant la période du XVIIIème et XIXème siècles. C'est un musée extérieur avec plein de bâtiments différents. Certains pouvaient être visités à l'intérieur, d'autres non.

Divers métiers étaient représentés comme le meunier, le fermier, le tailleur , le forgeron ou encore la mâitresse d'école.

Chez le meunier, il y avait un moulin à eau qui permettait de faire tourner 3 énormes meules pour moudre le grain et faire de la farine. Sa maison avait deux pièces une pour dormir et manger et l'autre pour travailler.

Sinon les paysans avaient aussi des petites meules pour moudre le grain à la main. Nous avons pu les faire tourner et c'est plutôt difficile. Il y avait aussi des gros pilons assez lourd que l'on frappait dans un récipient en forme de chaise. Un monsieur nous a expliqué que les fermières passaient 3 heures par jour à moudre de cette manière.

RSZ270x203Muse_Opole_1

Chez le fermier, il y avait des animaux. Une niche pour le chien, un poulailler et une pocherie sous le même toit et le cheval qui avait son box dans la maison du fermier. Et certains avaient des ruches sculptées.

Chez le tailleur, il y avait de vieilles machines à coudre avec des gros ciseaux et aussi une machine à laver en bois,vieille d'un siècle, que l'on faisait tourner à la main. Zachy a pu l'essayer. Il y avait aussi plein de fers à repasser où il fallait mettre des braises à l'intérieur pour les chauffer.

Chez le forgeron, il y avait plein d'outils différents, des marteaux , des faux , des serpes, des scies et une pierre à aiguiser..

Mais mon bâtiment préféré était l'école franciscaine. Les enfants étaient assis par trois par pupitre.

RSZ270x203Muse_Opole2

On a pu écrire sur une tablette en ardoise de plus de cent ans et aussi avec des vraies plumes d'oies que l'on trempait dans de l'encre. La maîtresse nous a fait une épreuve pour rigoler. Nous avons tous eu 6. La maîtresse vivait dans l'école, elle avait une petite cuisine et une chambre.

Quand les élèves parlaient trop on leur mettait une sorte de grosse bavette comme une grande langue autour du cou et quand ils étaient paresseux ils devaient porter des oreilles d'âne. Ensuite ils devaient s'agenouiller sur des coussins remplis de châtaignes ou de pois chiches pendant une heure et certaines fois ils recevaient des coups de bâtons.

C'était super , j'ai adoré et j'ai pris pleins de photos que vous pouvez voir en cliquant: ICI

 

 

 

 

 

 


chloé Gravatar   11.10.2010 18:09
zohra Oui Non chere zohra


j'ai recu ta deuxieme letre aujour d'hui cetais le 11.10.10 j'ai u le catesschisme

ma mere que tu cennais des ja nous a amenez elisa,eglantine ,lea,et moi j avais

di au fille si elle avais recu une letre de toi elle mon repondu non et moi je leur

ai di oui ses pour ca que demain matin je vais les lire a toute la classe

GROS BISOU

CHLOé OEDERLIN
;D;D;D:o
 
 
jaume sans Gravatar   11.10.2010 12:34
Oui Non ;)Salut
Je dois vous repondre brievement parce que en une semaine vous avez beaucoup produit. Parfois je me demande comment vous faites pour écrire si beacoup malgré les kilomètres que vous devez parcourir et
les travaux d'école que vous devez faire.
Je trouve très interessant que vous aviez pû voir comment c'était difficile de travailler et pourtant les gens réalisaint de vrais performances avec le peux de moyens. beaucoup de ces utiles que vous avez vu au musée- ou peut être plus rudimentaires encore vous les verrez employés sur le champ.
Il faut faire attention avec ces pupitres si étroits. Pourvu que Zachy n'emploie pas trop les coudes.
Ne vous en faites pas si ne pouvez répodre tous les commentaires et aussi si vous n'avez pas toujours de comentaires a vos écrits
En bisou spécial pour toi. Nous vous embrassons tous
avi et Beatrice
 
 
Zohra Gravatar   11.10.2010 10:41
Réponses Oui Non @ Odile, non ce n'était pas difficile, j'ai eu 6 très facilement, parce que la maîtresse ne parlait pas français.:)
@ nerita : Papa dit que moi aussi j'aurais eu la grande langue!
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   04.10.2010 17:19
!que ilusión más gordísima Oui Non me ha dado lo que cuentas y ver las fotos del museo! mi papá para afeitarse se extendía el jabón en la cara con una brocha como en la foto. Y a mí cuando charlaba en la clase me ataban la lengua o me ponían de cara a la pared. Y tambien aprendí a planchar con planchas como la que tu explicas y otras de hierro que aparecen en las fotografias. He pasado un rato muy divertido viendo todo.
Zhora, de vez en cuando vuelvo a leer vuestros artículos y creo que en uno de los primeros te escribieron una adivinanza, la has visto? No he podido adivinar que es. Un abrazote. Y otro a Zelia.
 
 
Calamity Gravatar   04.10.2010 14:29
Chère Zohra Oui Non Merci pour cette visite virtuelle !
Lorsque j'étais en Suède il y a deux ans, j'ai visité un musée un peu dans le même genre. J'avais beaucoup apprécié de voir comment les gens vivaient à l'époque.
Et comment c'était d'écrire avec une vraie plume ? C'était difficile ?
A tout bientôt,
Odile

 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: