Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Zachary || Créatif, sensible et observateur

Gengis Khan

Écrit par Zachary on 12 septembre 2011.

Dès notre arrivée en Mongolie, nous apercevons le nom et l'effigie de Gengis Khan partout. D'abord sur les billets de 1000 Togrot, ensuite sur le toit de l'hôtel devant lequel nous sommes garés et finalement, sur les bouteilles de vodka vides qui jonchent les rives asséchées de la rivière Selbe, traversant la capitale. A Ulaan-Bator, nos contacts espérantistes, Enkheo et Ganba, ne tardent pas à nous amener devant le parlement où trône une statue imposante du célèbre empereur.

Le lendemain, un de leurs amis nous propose de visiter une gigantesque statue équestre de Gengis Khan qui se situe à 50km de la ville. Cette dernière, dominant pesamment la steppe de ces 40 mètres de haut, a nécessité 250 tonnes d'acier pour son érection. Son socle n'est autre qu'un large bâtiment constitué d'un restaurant et d'un musée, prévus pour recevoir les visiteurs du monde entier.

Tout autour un vaste complexe de 200 yourtes, verra bientôt le jour, simulant un camp militaire mongol.

Et pour couronner le tout, papa me colle un roman de Gengis Khan à lire. De même, il offre aussi à Zohra, un livre dont le héros de 5ans est un petit mongol qui, sur les épaules de son père, se prend pour Gengis Khan.

Rien à faire nous devons nous soumettre à l'invasion mongole!!!

 

RSZ360ChingisGP1632

Dans mon livre, j'apprends l'histoire de Gengis Khan qui a uni la Mongolie et conçu le plus vaste empire du monde, s'étendant des hauts-plateaux mongols, jusqu'à la mer Noire.

En 1167, le petit Temüjin, naît dans la steppe, après le rapt de sa mère par les merkits, une tribu ennemie. Les enlèvements et les viols étant fréquents, à cette époque, souvent l'origine des enfants étaient incertaines. Son père, Yesügei, chef du clan Borjigin, accepta néanmoins l'enfant comme étant le sien.

Pendant son enfance, Temüjin adore écouter les légendes mythiques concernant les tribus mongoles, notamment, celle du loup bleu et de la biche blanche, couple originaire dont descendraient le roi et le peuple mongol. A l'adolescence, apprenant par un des ses frères rivaux qui le jalouse, l'éventualité qu'il soit un fils de Merkit, il tue ce dernier, pour faire cesser toute rivalité dans la famille. Pourtant, l'idée de ne pas être un réel descendant du Loup Bleu, l'obsède.

C'est avec ce secret fortement enfoui qu'il s'obstinera, à unir les tribus amies et à soumettre les tribus ennemies, c'est ainsi qu'il sera le premier à unir tous les peuples des hauts plateaux et fondera

le premier état mongol et le Yassak le premier ouvrage de lois assurant la sécurité des femmes et des enfants dans le pays pendant les campagnes militaires. Il établit un systèmes de partages des butins et des biens en fonction du mérite et surtout il épargne et favorise les hommes qui possèdent des spécialités ou encore un savoir-faire comme les artisans ou les diplomates.

Devenus Khan de tous les mongols, il s'attaque alors au pays des Naimans, situé au nord-ouest, de l'autre côté des Monts Altai. Il s'attaque ensuite à l'ennemi de toujours, l'empire Kin qui se protège derrière sa grande muraille. Il envahira alors la Chine du nord jusqu'au fleuve jaune.

Il enverra son fils Jöshi, soumettre les tribus du Nord et de Sibérie, puis reprendra les conquêtes à l'ouest parmi les pays voisins du Kharzem, le grand empire Musulman qui domine en Asise centrale et jusqu'en Méditerranée.

Curieux et peu informé sur ce riche et mystérieux empire, il envoie alors 400 ambassadeurs parmi les nobles et les gens cultivés de ces terres.

Ces derniers étant considérés par un de seigneurs du Kharzem comme des espions seront exécutés sur le champ.

Gengis Khan furieux mobilise alors sont armées et sans se soucier des compétences militaires du Kharzem,l'envahit de toutes parts, isolant les villes les unes des autres. Dans celles qui se rendent les habitants sont graciés, par contre celles qui résistent, sont passées à feu à sang.

Ils lancent alors, ses deux plus brillants généraux jusqu'aux confins du kharzem avec l'ordre de ne plus s'arrêter. Ces derniers soumettront toutes les villes sur leur passage jusqu'à la mer Noire et reviendront par la Russie.

Gengis Khan meurt en 1227, alors qu'il repartait soumettre de nouveau les royaumes chinois. Tandis que sa dépouille est ramenée en Mongolie, les spectateurs qui ont le malheur d'assiter au convoi sont exécutés pour que l'annonce de sa mort ne soit pas révélée avant le moment choisi.

D'après le roman de Inoue Yasuchi, Le Loup Bleu, aux éditions Picquier Poche

 



matuteram Gravatar   18.10.2011 19:16
série de Fibonacci Oui Non Chaque terme de cette succession est formé de l'addition de deux termes précédents

1+1=28+5=1355+34=89
2+1=313+8=2189+55=144
3+2=521+13=34 144+89=233
5+3=8 34+21=55 233+144=377

1 1 2 3 5 8 13 21 34 55 89 144 233 377… et ainsi de suite jusqu'à l'infini

La disposition des spirales des écailles dans la pomme de pin suit cette série et dans la nature on la retrouve très souvent.
Chaque fois qu'on divise un terme par celui qui le précède le résultat est pratiquement le même
et correspond à ce qu'on appelle aussi "Le nombre d'Or"
Dans beaucoup des monuments grecs que vous aviez photographié ce nombre était respecté d'où sa remarquable élégance .
J'espère ne pas trop vous ennuyer cher Zachary?
 
 
Zachary Gravatar   16.10.2011 07:59
Oui Non @matuteram: bon ben je pense qu'efectivement je vais avoir besoin de lumieres.

@mami:pour ce qui est des photos nous sommes encore en train de les albums de la fin de la Mongolie.
 
 
matuteram Gravatar   08.10.2011 16:42
Particularité mathématique des pommes de pin Oui Non
Peut-être que cela réveillera votre curiosité, cher Zachary, et en sus, vous permettra de poser une colle ou deux à vos amis.
Saviez-vous que le nombre des spirales de croissance (gauches et celui des droites)de la pomme de pin, correspondent aux deux termes consécutifs de la suite de Fibonacci et suivent le nombre d'or.
Ce type de croissance permet ainsi de mettre le plus d'écailles dans le moins de place possible.
Il se peut que vous n'ayez pas encore vu cela en mathématiques ; si tel était le cas n’hésitez pas à demander des lumières.Beaucoup apprécié vos derniers travaux.
 
 
Vonaesch Gravatar   21.09.2011 18:57
Oui Non Je voulais écrire à peu près la même chose que l'avi : tu en sais des choses et tu m'en apprends.
Vous devenez des grosses têtes et c'est très bien d'apprendre les pays que vous traversez.
Je ne sais quand tu pourras me lire mais bon voyage en Chine, bien que ce soit rapide peut être aurons nous des photos et des histoires de votre séjour. Grosses bises à toi et à partager Mamy

 
 
cici Gravatar   19.09.2011 17:09
orthographe... Oui Non Tout comme tes parents avec vos textes du site..., j'ai essayé de l'encourager à écrire un message et non pas un sms...
Bonne route en Chine les amis!
 
 
Zachary Gravatar   19.09.2011 12:00
Réponses Oui Non @l'Avi: Je n'ai pas besoin de découvrir mes pieds mais je commence a être un peu à l'étroit dans ma couchette!
@Cici: Gengis khan n'était pas aussi cruelle pour son époque.
@Tata banya: Oui le portrait de Gengis khan n'a pas bougé, nous l'avons vu juste après avoir lu ton commentaire.
@Nerita:Pour la photo que tu adore j'ai été obligé de me déguiser car c'est un espérantiste qui m'à loué le déguisemen t.
@Mamy Cheli: J'adore toujours autant tes leçons d'histoire. mais pour le nom d'Oulan bator je savais déjà car Zohra s'est beaucoup intéressé au nom Mongole.
 
 
araceli Gravatar   17.09.2011 18:35
Ourga Oui Non
Damdin Sükhbaater (Süke-Bator), sorte de Lénin mongol, le héros de la période communiste, de la Mongolie, libère le nord du pays avec sa capitale, Ourga, en 1922 et les Mongols le remercient en donnant son nom à la ville que deviendra Oulan Bator (la ville du héros rouge).

Après lecture de ton instructif et beau texte, je me demande si Oulan Bator ne changera aussi bientôt de nom. Que penses-tu de Gengiskahnia ou d'Oulan Gengis?
Que conste que no quiero dar ideas a tu papi para que te compre otra biografia!
:-*;)amychemy
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   17.09.2011 12:40
! Pero que orgullosa Oui Non estoy de tener estos sobrinos-nietos tan, tan ...todo!!!!Lo que le dije a Zhora sirve tambien para tí. Yo tambien había olvidado un poco a Gengis Khan y la idea que tenía de pequeña sobre él era la de un conquistador duro y cruel, algo así como Atila, vamos, que se supone dijo "donde pisa mi caballo no vuelve a crecer la hierba". De las fotos la que más me gusta es la tuya vestido de guerrero+? y las que menos las de la entrada a la capital, ! que ahogo! se puede respirar el polvo!. Abrazos.  
 
tata banya Gravatar   16.09.2011 21:40
maki maki Oui Non Existe-t-il encore le super-portrait de Gengis Kahn sur la colline d'Oulan Bator: c'était effarent!  
 
cici Gravatar   15.09.2011 07:15
Un mythe Oui Non Ce Gengis Khan n'était-il pas un abominable personnage, cruel comme peu d'hommes peuvent l'être? En tout cas c'est ce que je croyais...
Ton livre était-il sympa à lire? Le titre est beau, belle image... un loup bleu...
Merci pour toutes ces infos sur ce personnage que je ne connaissais pas vraiment.
Dirai à Matteo de te lire au plus tôt...
Gros bisous Zachy
 
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: