Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Zachary || Créatif, sensible et observateur

Raler, Raler

Écrit par Zachary on 15 avril 2011.

Mis en ligne le 15.04.2011, Mary (Turkmenistan)

Nous partons d'Ankara. Ouf! Je commençais à en avoir assez, moi, de toujours rester au même endroit! Par contre ce qui me contrarie, c'est que nous roulons! Et oui, je ne suis jamais content. Mais c'est normal, non? Quand on passe son adolescence enfermé dans un camion!

Après deux jours de route nous apercevons le mont Ararat qui borde l'Iran. Mais, il nous faut encore passer la douane. La file d'attente est longue et tout le monde se bouscule. Papa est devant avec les passeports, moi, je ferme la marche en repoussant les assaillants. C'est pas gagné!

Puis à l'intérieur, ça recommence. Nouvelle queue : Tout le monde est bloqué à cause de nos passeports et ça grogne sec derrière moi. L'attente et la transpiration me gavent. Je sens en moi une montée d'hormones... Enfin, on nous laisse passer, mais pour Papa ça continue, cette fois c'est pour laisser rentrer Droopy.

Et nous, nous attendons encore ! Les boutons d'acné picotent fermement sur mon nez! J'ai envie d'assassiner mes deux soeurs qui jacassent inlassablement!

 

adofot1

Enfin nous découvrons l'Iran, et comme c'est le nouvel an, tout le monde pique-nique et campe un peu partout : dans la nature, au bord de la route, sur les parkings et  les trottoirs, Nous  voyons même une tente plantée dans un rond-point. Ce n'est pas l'image que l'on se faisait de la sévérité islamique.

A Tabriz,  la route et le bazar se ressemblent, c'est la vraie pagaille! Même Droopy n'est pas rassuré. Plus tard, au bord de la mer Caspienne, des voitures accidentées exposées régulièrement en guise d'avertissement, nous donnent la chair de poule.

Papa décide carrément de changer de cap pour prendre une route moins fréquentée.

Sain et sauf,  à Téhéran nous visitons de  nombreux palais avec Pouyan notre hôte et ami. Au bout de deux jours, je m'inquiète et demande à papa combien de temps nous resterons ici. Je manque de m'évanouir quand il m'annonce que nous risquons de rester plus d'une semaine! Tout ça à cause d'un maudit pique-nique !

En effet, nous sommes invité pour le Sis da Bedar, qui marque, en Iran, la fin du Noruz, le nouvel an Musulman!

Finalement le  2 avril est vite là. Devant l'entrée du jardin de Reza un espérantiste, je suis très étonné de voir une dame sans foulard!  Maman m'explique que vu qu'elle est chez elle, elle fait comme elle veut! Et en Iran, tout le monde n'aime pas porter le foulard, surtout en capitale, à Téhéran. Pouyan nous a expliqué que si la loi changeait, la moitié de la population rangerait son foulard au fond d'un placard. D'ailleurs cela énerve déjà Zohra et  Pouyan lui assure quelle  peut l'enlever et dire quelle a en dessous de neuf ans. Une fois dans le jardin, maman enlève aussi le sien après avoir demandé la permission.

Quand je vois le frêle repas qu'on nous offre et le peu de monde au rendez-vous,  je suis à nouveau déçu. Heureusement, il ne s'agissait que d'un petit déjeuner pour nous faire patienter, le temps que tout le monde arrive.  A midi nous sommes bien une quarantaine de personnes et plusieurs groupes s'affairent à préparer le pique-nique.

Tandis que quelques hommes épluchent les légumes, une dizaine de femmes se bousculent dans la cuisine. Dans le jardin un groupe d'hommes s'occupent des grillades en buvant des bières et des apéritifs. Tout autour des enfants gambadent et s'amusent entre eux.

C'est là que je recontre Amir, un gars de 20 ans qui m'invite à plusieurs reprises à me joindre au groupe des plus grands. Ils m'offre quelques pétards que je garde précieusement pour le désert.

Tout le monde s'est nourri copieusement, mais de s'être régalé de riz et de brochettes, n'empêche personne de danser au son de l'autoradio poussé à fond ! Maman m'apprend que normalement nous n'avons pas le droit de danser en Iran, mais vu que tout le monde en a envie, la police ne peut rien contre. Nous apprendrons, par la suite, qu'il est également très mal vu de chanter!

Quand nous repartons, je boude à nouveau car nous allons beaucoup rouler. Décidément, ce n'est pas simple l'adolescence !


Vonaesch Gravatar   30.04.2011 06:55
Salut mon grand Oui Non Je ne sais combien mesure France mais pas autant qu'elle aimerait. C'est dommage que vous n'avez pas pu appeler le dimanche de Pâques
J'ai des problèmes pour recevoir mes mails, aussi si vous êtes posés cela ferait plaisir que vous m'appeliez par Skype. L'autre soir j'ai essayé vous avez été connecté 1 mn cela n'a pas suffi pour que mon appel aboutisse

Je vous embrasse tous Mamyjeanne
 
 
araceli Gravatar   28.04.2011 00:05
"Ca me fait reflechir" Oui Non C'était le but mon cher Zacky. Suivent deux messages .:-*:-*
mamychely
 
 
Zachary Gravatar   26.04.2011 10:46
Oui Non @mamy Cheli: Devant un tel commentaire je ne sais pas quoi repondre! Ca me fait reflechir.
@Ana: Merci, mais je suis loin d'etre aussi bien que tu le dit. Je suis sur que parmi tes prisonniers il y en a des inteligent!
@mamy: A propos de taille combien mesure France? Est-ce qu'elle t'appelle ma minuscule mamy?;D
@neri: Je pense qu'etre un adulte a ses avantage comme ses defauts!;D
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   19.04.2011 20:42
Bueno, bueno, bueno, los trece años se acercan........... Oui Non Cariño, la adolescencia se cura, el acné tambien, las hormonas...esas...suelen fastidiar a menudo y durante bastante tiempo pero si aprendes a conocerlas bien y te haces su amigo conseguirás controlarlas cuando sea necesario. !Porque tampoco hay que hecharle la culpa de todo lo que no nos gusta a la adolescencia, solo nos toca esperar unos años y !!!zassss!!! de pronto se supone que nos convertimos en adultos, currantes, responsables, comedidos etc, etc, etc y la verdad es que es un aburrimiento. En cualquier caso te explicas "como un libro abierto", es decir, fenomenal. Oye, en la foto ya pareces tan mayor que mamá parece tu novia ! guapo!.  
 
Vonaesch Gravatar   19.04.2011 06:53
Salut mon grand Oui Non C'est le cas de le dire car je constate sur la photo que tu dèpasses Maman en taille ( pour l'intelligence ce sont à tes parents de se prononcer.
C'est pas facile l'adolescence surtout lorsque l'on n'a que ses soeurs avec qui se mesurer ( laisse les en vie qu'elles connaissent aussi l'adolescence)
Ton récit est vivant et plein de contradictions comme toi, mais très bien écrit, je suis fière de toi
Cela me fait mal de ne pas te voir grandir,vais je te reconnaitre à ton retour? Mille bisous Mamy
 
 
Ana Gravatar   18.04.2011 14:03
Oui Non Magnifique ode à l'adolescence, pleine de perspicacité et d'espièglerie! Comme je serais heureuse si les adolescents que j'ai "enfermés" dans ma salle de classe avaient ton esprit et ton sens de l'à-propos!!!
Bravo, continue à développer cette ironie et tu seras un super ado!
Ta marraine très fière de toi,
Bisous à tous
 
 
araceli Gravatar   15.04.2011 12:12
Oui Non Tu as raison, mon cher Zacky.Surtout pour les parents,qui pleins de tendresse,amour et prévoyance ont pensé bien faire en offrant à leurs rejetons un morceau de vie savoureuse et douce en préambule aux réalités futures, plus amères peut-être .
Assieds-toi au bord du fleuve, la roue de la vie ou de la fortune tournant tu ne tarderas pas à voir l'un de tes propres adolescents manier la parole, avec ironie sans doute,comme une flèche acérée qui arrachera un larme à tes jeux devenus plus sensibles à la Lumière.Tendrement, ta mamychely
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: