Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Jacques || Déterminé, perspicace et imaginatif

Que retenir de l'Iran

Écrit par Jacques on 22 avril 2011.

Entre les aprioris de départ, les surprises des premiers jours, les rencontres magnifiques, la richesse de la culture et la lourdeur du régime, il est difficile de ne pas sortir partagé, divisé, bouleversé par la visite de ce pays.

Ma première recommandation reste sans nul doute l'invitation à visiter l'Iran. N'écoutez pas ce que l'on vous dit, ne m'écoutez pas non plus s'il le faut! Mais, osez, tout simplement, osez ! Allez y donc tous en Iran! Nul crainte à avoir,  votre audace sera mille fois récompensée!

Ma première surprise, l'appétit démesuré des iraniens pour échanger quelques mots, quelques instants, quelques heures, quelques jours avec l'étranger. Avec, sans cesse, cette question à la bouche : Comment trouvez-vous l'Iran? Et derrière toujours, cette attente inquiète avec ce besoin d'être rassuré!  Oui, l'Iran est un beau pays avec des gens magnifiquement accueillants et une myriade de lieux à découvrir! L'inquiétude fait alors place au soulagement et sourire.

Mes premières émotions, la vie coule paisiblement en Iran, les gens savent encore prendre le temps de se rencontrer, de se parler. La qualité de vie est de loin plus agréable que dans bien d'autre pays, sans compter que le stress liée au travail est quasi inexistant. Entouré par les gens, on se sent vite accepté, pris en compte. L'attention est souvent au centre de la rencontre.

Ma première déception: Rien à faire, en quittant le nord-ouest et Téhéran...l'apparition de plus en plus soutenue des noirs tchadors sous le soleil cuisant, ne colle pas avec mes désirs contemplatifs.Rien à faire, j'ai beau mettre respect et tolérance en avant, je ne m'y fais pas. Ni regards, ni sourire féminins dans ces villes investies par les ombres du régime.  Mon cerveau n'accepte pas et rien que de m'imaginer sous une obligation similaire me révulse.

Mon premier émerveillement: Fasciné déjà par la découverte du nord pays, c'est à Kashan qu'un puissant  désir d'arrêter le temps me prend. La beauté de l'architecture des demeures me séduit, comme la fraîcheur d'une douce nuit d'été que l'on aimerait étendre au reste de la journée. Il y a en Iran de nombreux lieux, qui a eux seuls, valent le déplacement. Kashan fait partie de ceux-ci!

Ma première contrainte :  Il nous faut attendre le désert, là où nul regard ne peut nous surprendre pour se mettre à l'aise, enlever son T-shirt et respirer quelques grains de la liberté. Car ne nous trompons pas la liberté iranienne se déguste à la cuillère, comme du lait en poudre.

Mes premiers souvenirs : Toutes ces sincères discussions avec les iraniens, aux positions partagées, aux désirs de changement...ou l'effort intellectuel s'allie à la patience pour faire face au quotidien. Comme si sortir de l'impasse tenait à  un théorème encore inconnu. La qualité de vie rend la révolte impuissante...et laisse l'esprit macérer dans le jus de tout un chacun.

Mes dernières images : Des couleurs et des paysages comme la route qui mène de Yazd à Mashad ou encore la végétation et les parcы d'Ispahan. La contemplation reste à la portée de chacun, la publicité n'a pas eu le dessus. Et quel bonheur de respirer un air dépourvu des âcres relents de la consommation occidentale.

desertyazd

(Album Yazd-Mashad des que possible)

Mon dernier dégoût: A Mashad, le lendemain de notre arrivée, notre hôte reçoit un appel des services secrets iraniens cherchant à savoir ce nous faisons chez lui. Sentir l'habitant contrôlé à nouveau à cause de nous (ce n'est pas la première occasion) ne peut nous laisser qu'un arrière goût amer de ce pays où l'être humain est entravé meme dans son désir d'aller à la rencontre, d'aller vers l'autre.

Mis en ligne le 22 avril 2011 a Samarkande (Ouzbekistan)


Jacques Gravatar   18.05.2011 15:41
Réponses Oui Non @ Nerita : Claro ya podriamos charlar mucho tiempo sobre el tema del respeto à la persona, o mas bien al pueblo. Que siguen pasando paises y las constacia siempre es la misma...El govierno siempre se aprovecha del pueblo y ese ultimo sigue pagando los platos rotos. Tan simple podria ser...
@ Maki, maki...le coeur de l'homme a-t-il vraiment changé? Où est-ce la tête qui n'a jamais bien fonctionné? ou mieux encore le ventre n'a-t-il donc jamais cessé de commander?
@ Jaume: També existais un altre problema, la identificacion tan forta que fa la gen amb la seva nacio y aixo por tot el mon...
@ totof: Oui ça roule plutôt, sans problème majeur...j'espère que pour ti les affaires se règlent également pas trop mal! La bise. ;)
 
 
totof Gravatar   02.05.2011 00:02
orient Oui Non la barbe pousse les voiles protègent de la chaleur et du sable et vous en avez plein les mirettes des beautées de notre monde et c'est pas fini
les enfants grandissent bien j'ai vu que vous avez mangé leur succulents petits pains:o:P
Tout se passe bien et je suis trés content
bises à tous
 
 
jaume sans Gravatar   26.04.2011 17:30
Oui Non Magnífica la manera com resumeixes les impressions tan diverses i contradictòries de l'Iran
i m'agrada molt que no tinguis por d'acabar amb una de les impressions més desagradables:s entir-se esppiat.
Seguramnet que es podrien passar hores i hores discutint sobre la situació a l'Iran, però recullo la impressió que devies sentir en veure el desig de les persones de saber què penses del seu país. La cofusió entre persona i país sol ser de les més difícils de resoldre.
Enhorabona per les possibilitats que t'ofereixen els amics dels amics!!!
Una abraçada ben forta i molts petons... per a tots
jaume
 
 
tata banya Gravatar   25.04.2011 15:33
maki maki Oui Non "l'appétit démesuré des iraniens pour échanger quelques mots, quelques instants, quelques heures, quelques jours avec l'étranger" ho,ho,ho(aspiré à l'arabe!) le grand Jacot! mais, oui, ils son simplement des hommes restés des hommes, comme cette belle image Yazd-Mashad de ton article, comme le coeur de l'homme
avant la SCIENCE, comme le temps avant les MESURE DU TEMPS.Curieux mais comme des enfants mais critiques comme des adolescents
Ilal Aman
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   25.04.2011 12:30
Emociones, impresiones, sentimientos.. Oui Non siempre intentando entrar o conseguir hacerlo en cabezas y corazones y muchas veces rechazados porque son una molestia que no permite disfrutar de este vacio "primer mundo". Y perdemos los mas importantes valores que hacen de nosotros PERSONAS y que deberian escribirse con mayúsculas Amistad, Belleza, Comprensión, Decencia, Generosidad, Hambre de saber, Justicia....y sobre todos uno, RESPETO, a los que te rodean primero, a los mas lejanos despues. Enfín, seguiría charlando pero el tiempo es corto y ocupé parte del mío en leerte y releerte y ahora me doy cuenta que algo reclama mi inmediata atención bajo amenaza de desmayo ...es muy prosaico.. mi estómago. Cariños para todos.  
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: