Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Courrier A

Écrit par Florence on 23 janvier 2013.

RSZ270courrier

Ce samedi matin-là, nous pénétrons dans le bureau de poste de Santa Cruz, laissant les enfants au camion. Aussitôt, il nous semble revenir soixante ans en arrière en Europe, si ce n'est la présence d'un securitas assis à une table, à gauche de l'entrée. Le local est vieux et passablement défraichi. Les murs, troués par endroit, sont de couleur beige sale. De vieux ventilateurs poussiéreux sont accrochés au plafond à côté de serpentins déchirés; restes de décorations de Noël. A notre droite, deux grands guichets de bois ouverts avec de vieux casiers aux murs pour mettre le courrier. Tout au fond, les motos des employés tout simplement garées devant les casiers de la poste restante. A côté, sur la gauche, un comptoir spécial philatélie décoré d'affiches vantant son activité.

RSZ270courrier_2

Cherchant le guichet où envoyer notre paquet pour la Suisse, nous continuons d'explorer les lieux et trouvons enfin, derrière le securitas, un réduit avec une grosse balance électronique, une table étroite et un petit bureau. Dedans, une postière est assise au fond, à son bureau entièrement scotché de papier brun pour paquets. Sur celui-ci, sont collés un tableau indiquant les prix des envois ainsi qu'une photo du président Evo Morales. Deux autres clients occupent presque la totalité de l'espace, défaisant et refaisant des paquets sur la table. La postière nous informe en effet « qu'ici tous les colis sont ouverts pour vérification », mais que nous devons attendre notre tour. Il est vrai que le trafic de drogue est bien présent en Bolivie et selon les dires de certains locaux, surtout à Santa Cruz... Puis, la fonctionnaire nous informe que nous devons apporter deux photocopies de passeport ainsi qu'un gros rouleau de scotch transparent! Elle nous donne le formulaire postal à remplir, tâche dont se charge Jacques pendant que je retourne au camion chercher le nécessaire.

 

En attendant notre tour, je m'occupe en observant la postière; personnage en lui-même. Âgée d'une cinquantaines d'années, elle est passablement maquillée derrière ses lunettes de vue et ses ongles sont vernis de bleu. Ses cheveux châtains sont attachés en queue de cheval, coiffure inhabituelle pour les boliviennes qui coiffent traditionnellement leurs cheveux noirs en deux longues tresses qui pendent dans le dos. Par contre, son corps trahit son appartenance. Comme beaucoup de boliviennes avec un peu d'embonpoint, le haut du corps est large et carré sur des jambes toutes fines. Celle-ci a choisi de les mettre en valeur par le port d'une mini-jupe en jeans et de sandales à talons compensés. Un petit débardeur turquoise, moulant audacieusement ses poignées d'amour, achève la toilette. Sur le dossier de sa chaise se trouve une petite serviette de bain que tout bolivien utilise pour éponger la sueur et chasser les moustiques. Pour la chaleur, pas de problème, la fonctionnaire a aménagé son petit coin d'un grand ventilateur qui rafraichit agréablement l'atmosphère.

 

Les premiers clients ont presque finis. Un autre postier très sympathique s'empare de nos deux paquets qu'il pose sur la petite table du securitas pour les ouvrir et contrôler le contenu. Ils sortent chaque objet un à un, reniflent profondément les livres et particulièrement le cahier de souvenirs de l'école uruguayenne de Zélia! Ils tâtent les coutures des habits et inspectent chaque recoin des souvenirs que nous envoyons. Puis ils remettent le tout dans un nouveau carton plus grand et nous renvoient dans le réduit pour refermer le colis. La fonctionnaire tient à se charger elle-même de l'opération; il s'agit tout même de son travail. Elle commence par m'envoyer acheter un nouveau scotch transparent assurant que le notre ne colle pas bien. Devant la poste se trouve en effet, comme partout en Bolivie, plusieurs vendeurs de rue et j'y trouve bien évidement un nouveau rouleau de scotch. A mon retour, je dois signer les photocopies de mon passeport munies du numéro de référence de l'envoi et ajouter mon empreinte digitale... Fichée en Suisse, fichée en Bolivie! L'un des deux papier ira dans le paquet alors que l'autre sera gardé au bureau de poste... Ensuite, la postière s'empare de son cutter turquoise assorti à son t-shirt et refait consciencieusement notre paquet; coupant les bords du carton pour le fermer au plus serré, ajustant bien le tout en scotchant de part et d'autre; retournant de tous côtés les seize kilos. L'exercice est physique et si le carton s'ouvre en route, ce ne sera pas par hasard...

Nous réglons la facture papier et à notre grand étonnement nous recevons un code pour suivre l'envoi sur internet. Lorsque nous regagnons le camion, il est 11 heures passées; nous serons restés plus d'une heure à la poste...

 

Dix jours plus tard, j'entre mon code sur internet. Le paquet est toujours prêt à sortir du bureau de poste de Santa Cruz !! L'informatique ce n'est pas encore cela....

                     

                                                (mis en ligne à Salta, Argentine)


Florence Gravatar   21.02.2013 00:51
Réponses Oui Non @ Caroline: Certains envois sont plus faciles que d'autres... En Thaïlande, le paquet a mis plus d'un mois pour arriver en économiqu e, par contre à la poste tout était simple et peu coûteux. Mais il est vrai que nous n'avions pas besoin de lécher de timbres !
@ Mamy: J'ai aussi envoyé un paquet depuis le Brésil et là aussi c'était cher, mais efficace ;)
@ Neri: nous avons compris maintenant qu'il vaut mieux inscrire "effets personnels" comme contenu pour avoir le moins de problèmes avec les douanes. >:(
@ Ana: et bien en fait, contre toute attente, le paquet est arrivé un mois après comme prévu par notre postière.
@ Chely: effectivement, sais-tu que ce sont les suisses qui nous portent le coup de grâce dans cette histoire de paquet ? A la douane suisse, ils ont ouvert le paquet, évalué le coût du contenu et nous réclame 215 chf de plus. Exactement le double de ce que l'on avait déjà payé pour des affaires personnelles usagées. Nous sommes ravis ... >:(
@ Avi: le temps passé à la poste n'était pas un problème. En voyage l'on prend l'habitude d'un nouveau rythme plus "cool" et dans beaucoup d'autres situations, on apprend la patience. D;)
@ Tata Banya: et si l'on remplaçait tous les douaniers du monde par ton système beaucoup plus sympa et efficace ?
 
 
tata banya Gravatar   08.02.2013 21:44
maki maki Oui Non Chez moi les pakets son portés par des tapis volants , enveloppés de nuages et attachés avec de rayons de soleil. Suffit de marquer à ma mère,à mon père, à mon amour et donner le nom du pays.
Même pas deux jours et ils arrivent sans se faire reluquer par les douaniers.
Ilal Aman
 
 
jaume sans Gravatar   03.02.2013 16:51
Oui Non A ver si empiezas a distinguir tiempo virtual de tiempo real!
Cuando se habla de prodctividad se olvida de decir que su enemigo principal es
la burocracia. Pero si no hubiera burocracia aun habría más paro, así que no es tanto el tiempo perdido.
Un abrazo
L'avi y Beatrice;);)
 
 
Ana Gravatar   01.02.2013 18:00
Oui Non Bon ben si j'ai bien compris, je n'ai pas besoin de me precipiter a la pste pour recuperer votre paquet!!!
Bisous a tous
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   30.01.2013 15:14
Hoolaaaaa Oui Non Como que esa historia me recuerda algo y no muy lejano en el tiempo........a mí no me registran los paquetes, solo debo declarar el contenido por escrito pero como corre el reloj mientras esperas que te llegue el turno.......!"eso ya es otro cantar"!
Besos y abrazos rapidííííísimooooo oosssssssss.
 
 
Vonaesch Gravatar   24.01.2013 09:48
Le paquet est toujours prêt à sortir du bureau de poste Oui Non Ta baguette magique a bien fonctionné, ton récit est tellement vrai que cela me rappelle la poste de Manaus qui était semblable à celle que tu décris. J'ai seulement fait une file interminable( au moins 1/2 h) pour des timbres sous un chaleur car il n'y avait pas de ventilateur pour les clients.
Et ton paquet est il toujourslà bas ou est il arrivé?
1000 bisous à tous
Mamyjeanne
 
 
caroline Gravatar   23.01.2013 09:14
Oui Non Nous avons aussi vécu des envois postaux épiques en Inde...NOus avons gardé les cartons en souvenir de ces moments inoubliables! Tout comme en Thailande où il n'est pas permis de lécher le timbre pour crime de lèse-majesté!  
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: