Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Droopy en vacances

Écrit par Florence on 30 mars 2012.

« Pol mypkg pod arbue. thc, isps. acsa ops, oog  40fr.  Cimexi 97teus (1635tons) ». Non, non, ce n'est pas du malais même si ce langage était tout aussi incompréhensible pour nous un mois plus tôt!!

 A Pukhet en Thaïlande, dès notre arrivée dans la maison généreusement mise à notre disposition, nous profitons du confort pour nous atteler à la tâche du transport maritime de Droopy depuis la Malaisie jusqu'en Amérique latine.

Tout d'abord, trouver la bonne compagnie maritime qui nous fera le meilleur prix; cela va sans dire... La maman de Jacques connait Sophie, la chef de la section St Martin de la compagnie  française CMA/CGM.  J'ai décidément fait un bon mariage, cette famille est pleine de ressources partout dans le monde !  Nous lui envoyons un premier message demandant les prix de la traversée depuis Port Kelang jusqu'à l'Equateur.  La réponse arrive rapidement, mais avec un vocabulaire incompréhensible, dont voici un extrait: « Quote  POL: MYPKG POD : CLSAI Rate $ /40FR  Subject to THC both ends, ISPS ».  La seule chose que nous saisissons est le prix, sans savoir pourtant ce qu'il comprend.  Le détail doit sûrement se trouver dans les abréviations utilisées par notre contact. Nous essayons de les déchiffrer, mais la compagnie utilise son vocabulaire propre, en anglais de surcroit. CMA/CGM n'a pas l'habitude de « travailler » avec des particuliers et les entreprises qui transbordent des containers ont leurs employés formés et habitués à ce jargon. De dépit, nous renvoyons un e-mail à St Martin afin d'obtenir plus d'explications.  Sophie nous explique en réponse que les frais ne comprennent pas l'assurance du véhicule, ni les frais des agents de port. Nous comprenons alors une première chose:  le prix pour le transport maritime couvre uniquement la traversée. A cela doivent s'ajouter les frais de préparation du véhicule facturés par une agence du port de départ et les frais de débarquement par une autre agence du port d'arrivée. Ces coûts peuvent facilement s'élever à des chiffres avec trois zéros surtout à l'embarquement où la préparation du véhicule demande plus de travail. Bon,  pas besoin de tergiverser, cette traversée là devient trop coûteuse.

 Nous cherchons donc un nouveau port d'arrivée, tout en réfléchissant à l'endroit où nous devrons attendre Droopy, dont le transbordement prendra au minimum 28 jours. Et pourquoi pas l'Argentine qui permettrait d'éviter de traverser l'immense Pacifique?  Aussitôt dit aussitôt fait, nous renvoyons un mail à Sophie lui demandant les prix pour une arrivée à Buenos Aires. Entre temps, Jacques cherche sur internet d'autres compagnies maritimes susceptibles de nous offrir de meilleurs prix.  Sur les sites de chacune d'elles, il faut remplir un formulaire type et attendre une réponse. Celle de Sophie tarde. Si nous avons plus six heures de décalages horaire avec la Suisse, ce sont avec plus onze heures qu'il faut compter pour St Martin.  Même si Sophie répond rapidement, ce n'est pas toujours le cas de ses collègues et les congés du week-end s'ajoutant au décalage horaire font défiler les jours à grande vitesse.  Les autres compagnies contactées par Jacques ne répondent tout simplement pas. Nous réfléchissons à la possibilité d'aller directement à Port Kelang pour négocier sur place avec les différentes compagnies. Cette solution de dernier secours semble pourtant assez irréalisable car le port doit être immense et nous perdrions un temps fou avec un  tel procédé.  Le plus raisonnable reste quand-même de profiter de la connexion internet de Pukhet pour trouver au moins une compagnie vers laquelle se diriger en Malaisie.  Nos attendons donc patiemment la réponse de Sophie.  Notre persévérance est récompensée car les prix jusqu'à Buenos Aires rentrent dans notre budget prévu. Un petit détail pourtant. Cette cotation est valable jusqu'au 14 mars et  avant  le départ du vaisseau, il faut conclure les réservations 8 à10 jours en avance. Devons-nous également apporter  Droopy au port une semaine plus tôt pour sa préparation? Aucune précision à ce sujet.  Sophie semble également penser que nous sommes habitués à ce genre de transaction et ses informations sont plus que succinctes.  Nous sommes déjà le 14 février et plus de 1000 km nous séparent de la frontière malaisienne sans compter ceux à rouler jusqu'à Port Kelang. Ce sera un peu le stress, mais c'est réalisable. Nous pouvons maintenant réfléchir si nous attendons Droopy en Malaisie ou en Argentine et réserver des billets d'avion.

 Nous informons Sophie de notre choix de transbordement le 13 mars et lui demandons un contact de la compagnie à Port Kelang pour entamer les réservations. Une première personne en Malaisie nous renvoie alors une liste de questions on ne peut plus précises à remplir et renvoyer, dont voici un exemple:  « imo class / unno / page number » (où se trouve la page?), «  ems & mfag no » (mais non voyons, Droopy n'est pas si vieux. Pas question de le mettre en EMS), «  special requirements e.g., special stowage on shippers request but always in accordance with imdg code » (pas de problèmes, nous sommes d'accord avec tout).  Nous répondons aux questions que nous comprenons et informons notre contact que nous serons dans son bureau le 29 février prochain. Le plus important, à présent est de nous diriger vers la Malaisie.   En route, au fil des connexions possibles, ce sera à chaque fois un contact différent de la compagnie qui nous demandera des précisions toujours plus confuses ou des informations que nous avons déjà transmises plusieurs fois.

Le 28 février, arrivés à Shah Alam en Malaisie, je téléphone à la dame que nous devons rencontrer le lendemain qui n'avait jamais confirmé le rendez-vous. Elle me renvoie alors vers une autre personne: Daryl qui par bonheur parle un anglais compréhensible et qui semble saisir notre situation de novices...

 Trente kilomètres séparent Shah Alam de Port Kelang, mais nous mettrons deux heures pour atteindre enfin les bureaux de la CMA/CGM entrainés et perdus dans ces bretelles d'autoroutes entrelacées. Si l'on se trompe d'une seule sortie, on se retrouve projeté à des kilomètres de la destination recherchée sans savoir quand ni où tourner pour retrouver son chemin. Daryl nous aidera en nous guidant par SMS. Arrivés aux bureaux de la compagnie nous rencontrons une autre personne (la huitième depuis nos premiers contacts avec Sophie), Thomas qui nous prendra en charge jusqu'à l'embarquement de Droopy. Thomas nous explique que nous sommes les troisièmes voyageurs à demander les services de sa compagnie et que s'étant occupé lui-même des premiers, il est désigné comme  personne de référence pour le transbordement des camping car.  Il nous clarifie comment se passe la préparation du véhicule, comment procéder pour les réservations, comment payer la traversée, etc.   Nous apprenons ainsi que les prix n'augmenteront pas après le 14 mars et optons donc pour le cargo du 20  qui nous laissera un peu plus de temps de préparation. Thomas nous explique encore que nous devrons attendre le départ du vaisseau pour payer et prendre le papier d'embarquement dont nous aurons besoin pour récupérer Droopy en Argentine. Il se charge de trouver l'agence pour la préparation de Droopy avant l'embarquement et nous repartons informés et rassurés dans notre parc botanique attendre de ses nouvelles; ouf !

 Quelques jours plus tard, nous recevons un e-mail d'une agence portuaire pour l'affrètement de Droopy: « the normal rate at RM 170/40' which cover MT pick up from ODD-CFS and laden from CFS-CY ».  Et bien oui, forcément, un nouveau contact un nouveau message codé!!

Par contre, les prix sont toujours clairs et celui-là est bien trop élevé. L'agence demande pour soulever Droopy sur un container plat, l'accrocher solidement et le bâcher, 30% du prix de la traversée...  Nous recontactons Thomas qui nous dégote une agence meilleure marché et nous explique que Droopy ne doit être au port que deux-trois jours avant l'arrivée du cargo. Mais, étant donné que le vaisseau repart un mardi et que les ouvriers ne travaillent pas le week-end, nous devrons arriver le vendredi précédent tôt le matin.

 Le 16 mars, à présent aguerris avec le système autoroutier de la région, nous arrivons au port en une heure de trajet seulement. Malheureusement, nous attendrons sept heures de temps l'arrivée du container plat.  A 16h enfin, nous laissons les enfants, qui n'ont pas le droit d'entrer au port dans les bureaux de la compagnie et partons avec Droopy à l'entrepôt.  Nous comprenons alors le pourquoi des coûts élevés d'affrètement. Les agents portuaires ayant trop peu de transbordement de véhicules,  n'investissent pas dans des rampes pour que les véhicules roulent tout simplement sur le container plat. Une grue est donc nécessaire pour soulever Droopy !!  Assez impressionnant. Les cordes ne sont pas assez longues, et les travailleurs doivent trouver des sangles supplémentaires. Nous avions pourtant communiqué toutes les dimensions du camion au préalable...

RSZ270Droopy_vac_1

Il s'agit ensuite de fixer solidement Droopy afin qu'il ne se cogne pas contre les autres containers qui l'entoureront sur le cargo. Un ouvrier cloue des barres métalliques devant les  quatre roues, mais il le fait à l'envers et doit tout recommencer. Deux autres, tendent des sangles pour accrocher le châssis de Droopy au container. Ils sont plusieurs à travailler, mais ils ne sont pas très organisés. Jacques et moi ne pouvons nous empêcher de penser que « le père Lionel » serait devenu fou et aurait fait le travail à leur place!!!  Dix sangles le maintiennent au container et nous espérons qu'il ne tanguera pas trop.   Reste maintenant à bâcher Droopy pour le protéger de l'eau salée. Les ouvriers étalent sur le sol deux bâches qui couvrent à peine un tiers du camion! Jacques est donc obligé de sortir une des nôtres pour protéger au moins le moteur et la plupart des fenêtres. Après avoir payé l'agence du port, nous recherchons les enfants. Il est 20h, cela fait 11h de temps qu'ils végètent dans ces bureaux et ils ne se sont même pas entretués!!

RSz270Droopy_vac_2

 Notre avion décolle de Kuala Lumpur le jeudi 22 mars à 10h du matin. Nous avons donc toute la journée précédente pour payer Daryl et récupérer notre papier. Sauf que... le vaisseau arrive un jour en retard en Malaisie! Nous payons donc en avance, mais partons de Malaisie sans le document nécessaire en Argentine pour récupérer Droopy.  Je m'arrange avec Daryl pour que les bureaux de Malaisie envoie le document au port de Buenos Aires.

Mais je pressens que ce contretemps ne facilitera pas la suite des événements...

 

(mis en ligne à Madrid, Espagne)


Didier Gravatar   26.09.2012 04:33
Bonjour Jacques et famille Oui Non Et bien oui , je suis votre voyage ...

Je vous envoie un bonjour genevois et mes amities...

Bonne continuation

Bises

Didier
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   27.04.2012 19:19
Pues... Oui Non algún problemita si hubo, sí....../// B.E.S.O.S..  
 
jaume sans Gravatar   11.04.2012 09:21
Oui Non Vraiment ce Droopy s'est érigé en protagoniste... Quel roman!
C'est fou ce que vous aurez apri après le voyage. Vous pouvez
créer une agence de transport de Droopies...Mais de Droopy il n'y en a qu'un...
Nous sommes surs qu'il doit vous manques et qu'il vous manquera encore plus
Bisous à tous
L'avi et Beatrice;);)
 
 
Florence Gravatar   11.04.2012 07:28
Réponses Oui Non @ Tata Banya: OUF! Les grands-mères n'ont pas eu d'AVC ;D
@ Belsita: merci pour les voeux d'anniversaire et merci pour les encouragements concernant Droopy.
@ Chichi: merci pour les bisous pour mes ... ans!;)
@ Chely: suite à la publication de mon article, nous devons avoir reçu encore au moins une vingtaine de mails!! Mais la situation progresse...
 
 
belsonita Gravatar   07.04.2012 17:22
Bon anni Oui Non Bonjour et avec un peu de retard chère Flo bon anniversaire j'oublie toujours les dattes que veux-tu c'est l'âge jajaja!!
J'espère que tout ce passe très bien à Madrid, je crois savoir qu'il y a beacoup de visites.
Je vous embrasse tous
Belsonita et Manu:-*
 
 
tata banya Gravatar   03.04.2012 16:46
maki maki Oui Non Parents indignes! Vous ne méritez pas les enfants que vous avez: les abandonner 11 heures dans un bureau et de surplus dans un pays étranger! Quand les grandes-mères vont l'apprendre elles risqueront l'AVC !
Bon courage et bon voyage à Droopy!
Ilal Aman;D
 
 
araceli Gravatar   03.04.2012 16:38
Mon amie LILIANE Oui Non Bonjour Flo !
Par expérience je sais que l’âge fait flancher la mémoire, mais à trois jours de ton anniversaire (que je te le souhaite merveilleux !)cela ne peut pas être le cas, donc il doit y avoir une erreur !
Ma copine s’appelle Liliane, Lil, pour les amis (d’ailleurs un amour de créature faite femme), Sophie est l’une des personnes de son « staff ». Je souhaiterais que te craintes ne se réalisent pas !!!
Passez un coup de fil à Daril depuis Madrid et faites vous envoyez, via mail, copie des dits papiers.
Gros bisous pour tes…..ans et une embrassade réconforta nte pour ta doigtée. Chely

;):-*
 
 
cici Gravatar   03.04.2012 06:57
joyeux anniversaire!!!!!! Oui Non Joyeux anni flonflon!!!!!! Gros bisous baveux ma vieille!!!;D Me réjhouis de te voir jeudi à Madrid!!!!!;D;D ;D  
 
belsonita Gravatar   01.04.2012 17:50
Chère Flo le sans de l'organisation Oui Non Quelle aventure pour la croisière de droupy j'espère qu'il n'aura pas le mal de mer, et qu'il arrivera en pleine forme!!!!!
Heureusement que vous savez vous drebouiller comme des champions, et malgrè quelques tracas vous trouvez vite une solution.
Profitez à Madrid c'est une magnifique ville et je pense que vous allez aimer
Grosses bises à tout le monde8)
Belsonita
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: