Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Nous avons joué aux riches...

Écrit par Florence on 16 octobre 2011.

... Et cela nous a coûté cher !

 Tous les voyageurs arrivés en Chine en train ou en avion ne se rendent pas compte que de visiter le même pays avec son propre véhicule, c'est toute une histoire ! Pour une fois, impossible de se débrouiller seuls. Notre fierté de suisses indépendants en prend un coup. Il faut faire appel aux services d'une agence chinoise qui coûtent les yeux de la tête. Bien, pour ce qui est du pouvoir d'achat, nous venons du bon pays. Ce sont d'ailleurs majoritairement des suisses qui traversent la Chine avec leur propre voiture.

L'agence s'occupe de préparer le permis d'importation du véhicule,  d'établir la plaque numérologique ainsi que le permis de conduire chinois.... Le tout devant être prévu deux mois à l'avance car le ministère des transports avalise les documents et le tracé de route détaillé jour après jour... L'agence s'occupe également des assurances des voyageurs que nous possédons déjà, mais rien à faire. Elle se charge de l'assurance voiture qui peut par contre être utile, car en Chine  en cas d'accident, peu importe qui est coupable. Le touriste est par définition riche, donc c'est lui qui paie dans tous les cas!  L'agence facture également les frais de douane à l'entrée et à la sortie du pays. Tout ceci pour un petit total de 1500$. Mais ce n'est pas tout, l'agence fournit aussi, et voilà le plus coûteux, les services d'un guide obligatoire qui chaperonne l'expédition du début à la fin. Tiens, tiens, serions-nous surveillés? Être bien contrôlé a un prix: 100$ par jour pour le guide, plus 550$ de billet d'avion pour son déplacement de retour !!

Récapitulons, pour un mois de visa accordé, la visite de la Chine reviendrait donc à 5000$ sans  compter l'essence, la nourriture et les frais divers... Gloups! Bon, il va falloir trouver une solution.

Au Kirghizstan, la providence a heureusement mis sur notre route un couple de suisse-allemands (Chrigi & Kölbi) d'accords de traverser la Chine avec nous afin de partager les frais. Nous avons établis ensemble, via divers e-mails l'itinéraire puisqu'il s'agit d'un « self driving tour ». Chrigi & Kölbi ont encore rencontré deux autres suisse-allemands (Adrian & Felix) qui viennent s'ajouter au groupe pour diminuer au maximum la facture!

Bien, par contre nous avons dû tous faire des concessions: Chrigi & Kölbi voulaient traverser au plus vite en treize jours, mais ont dû accepter de rallonger de cinq jours. Droopy n'aurait pu survivre à un tel rythme. Felix et Adrian ont dû renoncer à voir la muraille de Chine de près. De notre côté, nous avons dû accepter de ne pas rencontrer tous les nombreux espérantistes du pays. Le chef de l'agence nous a effectivement bien spécifié qu'il était interdit de nous séparer durant le voyage.

Voilà, nous sommes prêts pour cette aventure qui sera délicate à gérer à cause des rythmes différents de chacun et aussi parce que nous sommes les seuls avec des enfants. Mais de vrais aventuriers sont  toujours prêts à tout...

 

Le 26 septembre à 8h pile, nous sommes tous les neufs à la douane et retrouvons notre guide Spring. Pour la première fois de notre vie de voyageurs, nous nous offrons les services d'un guide, comme les gens aisés... Finalement ce sera reposant; pas besoin de s'occuper des formalités administratives à la douane. Pas besoin de déchiffrer la carte routière et les panneaux en chinois. Pas mal d'avoir de l'argent, nous allons prendre goût à ces facilités et à ce luxe... Mais la réalité sera bien différente...

Alors que nous sommes déjà passés en Chine, les douaniers réclament le formulaire d'inventaire de chaque véhicule que nous n'avons pas pu obtenir en Mongolie! Tant que nous n'aurons pas ce papier, interdiction de circuler dans le pays. Cela commence bien, impossible de retourner en Mongolie et interdiction d'avancer. Nous sommes escortés jusqu'à l'arrière cour puante d'un hôtel de la ville où nous attendons deux jours. Tiens, cela nous rappelle de récents souvenirs!!  Spring finira par trouver une solution avec la mafia du coin qui nous fournira le papier pour 450CHF par voiture! Pas de problème, au point où nous en sommes, quelques centaines de francs de plus, une bagatelle... Pour le principe, nous nous plaignons tout de même à l'agence qui accepte de payer la moitié.  Enfin nous pouvons partir. Mais nous avons perdu deux jours et deux jours égalent 200$ de plus à la facture. Nous les marchandons aussi avec l'agence qui paiera la moitié! Ce n'est pas parce que nous jouons aux riches, qu'il faut dépenser sans compter!!

 

Ensuite, nous roulons, roulons, en général sept heures par jour.  Spring n'est pas une très bonne co-pilote. Certes la Chine est grande, mais elle commet tout de même de grossières erreurs.  A mi-chemin nous changeons de guide: Kevin qui sera à peine meilleur. Avec l'habitude de nous diriger dans des pays aux panneaux incompréhensibles et grâce au GPS muni d'une carte chinoise de Chrigi & Kölbi, nous nous débrouillons aussi bien qu'eux.

 

Le permis de conduire chinois est valable jusqu'au 18 octobre dernier délai. Pour tenir la cadence et avaler la moyenne de 350 km quotidiens, nous empruntons souvent les autoroutes. Elles sont en très bon état, mais coûteuses et pour ce qui est d'admirer le paysage, c'est plutôt loupé! Lorsque nous empruntons les petites routes, nous sommes vite fortement ralentis: énormément de camions, embouteillages de plusieurs heures. N'oublions pas que la Chine est très peuplée... Un matin, nous sommes bloqués dans un tunnel, car à 500m. de la sortie la route est barrée par une énorme grue qui repêche une voiture tombée dans le lac. Aucun panneau à l'entrée du tunnel pour signaler l'embouteillage!!

 

A Xian, de mèche avec nos co-voyageurs, nous nous séparons quatre jours pour aller rendre visite à des espérantistes. Spring donne son accord, mais nous précise que nous serons dans l'illégalité et qu'il serait mieux d'éviter la police. Pas de problème, en général c'est elle qui vient à nous. Effectivement, sur l'autoroute, nous crevons un pneu et trois policiers viennent nous aider à réparer!! C'est à coup sûr la roue que nous avons changé le plus raidement!! Ouf, ils oublient de nous contrôler. Lorsque nous retrouvons le groupe, le chef de l'agence informé par Spring de notre escapade est furax. Nous nous faisons gronder comme des enfants pas sages. Dorénavant, interdiction totale de nous séparer. Quelle liberté, j'ai l'impression d'être une prisonnière escortée de son geôlier.

 

Entre la pression du timing à respecter, la frustration engendrée par les rythmes différents et la non liberté de mouvement que l'on nous impose, l'inévitable finit par arriver: le clash dans le groupe.

Après une nuit de sommeil, nous trouvons un compromis n'ayant pas vraiment d'autre choix. Nous décidons de changer notre route initiale qui prévoyait de passer dans une région montagneuse via des petites routes. A la place, nous nous dirigerons directement à la frontière laotienne, renonçant à voir la plus belle partie de notre parcours. Le rythme sera moins soutenu, les routes en meilleur état et moins embouteillé. Mais c'est notre guide qui se retrouve un peu déboussolé. Nous reprenons en effet la situation en main, c'est à dire que nous décidons de l'itinéraire ainsi que des endroits où bivouaquer. La vie devient plus dure pour Kevin qui doit renoncer plus souvent aux hôtels, pour dormir sous tente ou sur la banquette arrière de Droopy et sans douche quotidienne assurée!!

Mais nous sommes arrivés à la frontière laotienne dans les délais, sans incident majeur et sans supplément à payer. Un miracle...

 

Finalement, la Chine aura été le pays que nous aurons le moins bien visité tout en y dépensant le plus gros budget depuis notre départ.

 

RSZ360x270njr.jpg


(mis en ligne au Laos)


Philippe & Odile Gravatar   23.11.2011 18:08
bonjour de Goreme Oui Non Quelle aventure depuis notre rencontre rapide, un matin à Goreme. Les enfants se lavaient les dents à la fontaine du village, bon repos au Laos  
 
Florence Gravatar   10.11.2011 12:29
Reponses Oui Non @ Mamy: effectivement nous nous reposons au Laos et prenons notre temps. En Chine, les temps etaient durs pour tout le monde car les enfants devaient quand meme faire un peu d'ecole en roulant...
@ Neri: Je crois que la difference avec l'ex-URSS et Cuba c'est que l'on connait moins ce cote control de la Chine, n'est-ce pas?
@ Chely: tout a fait, victoire car le gouvernement chinois ne nous a pas plus deplume que prevu...
@ Tata Banya : a chaque fois que nous avons traverse des pays ou notre liberte etait restreinte, j'ai souvent pense que pour nous c'etait provisoire; mais pas pour les locaux... On a forcement de la peine a lache l'habitude d'avoir le choix, de dire et faire (presque tout) ce que l'on veut!
@ Caroline : c'est vrai, nous profitons pleinement du Laos magnifique ou les gens sont tous souriants meme apres toute une journee de boulot...
@ Jauma: tu as raison, soyons philosophes et disons-nous que nous n'avons pas "perdu" cet argent pour rien.
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   23.10.2011 19:26
Ya aquel loco caballero Oui Non lo expresó:" la libertad, Sancho, es uno de los más preciosos dones que a los hombres dieron los cielos; con ella no pueden igualarse los tesoros que encierran la tierra y el mar.......".
Y es duro habiendo nacido en ella, perderla; pero pensadlo bien, lo vuestro ha sido simplemente un control ! que fastidia y mucho,desde luego! que era de suponer?,está claro. No conozco China pero algo de eso sentí hace muchos años en Rusia y, en menor medida , en Cuba. En cualquier caso son experiencias que irán a llenar y enriquecer el tesoro de vuestros conocimientos. Ha sido caro pero dadlo por bien empleado.
 
 
tata banya Gravatar   23.10.2011 14:00
maki maki Oui Non On ne téléphone pas ni aux dieux,ni aux diables ni à aucune sorte de ces créatures puissantes ça suffit de les invoquer et leur messager, mon humble personne, sautant sur un léger tapis de soie de fils d’araignée se précipite au secours. En attendant une nuit de sommeil vous apporté un choix presque cornélien, mais choix malgré tout.
Ilal Aman
 
 
Caroline Gravatar   17.10.2011 18:20
Oui Non Eh bien, c'est incroyable, Mao est-il encore vivant??!!!! Bon, ça va avec ce qu'on entend sur les dissidents, les emprisonnnement s...Je pense que les pays à venir, bien qu'ex-communistes sont bien différents, d'après ma propre expérience.
Bonne route!
 
 
jaume sans Gravatar   17.10.2011 16:10
Oui Non Ouf, ouf, ouf
C'est l'expression qui vient aux lèvres quand on finit de lire ton rapport.
esperons que ,dans quelques mois, des souvenirs vont apparaitre qui vous randront
plus agréable votre séjour/vol sur la Chine.Et vous aurez l'expérience - qui peut être ne vous servira plus, parce que de Chine il n'y en a qu'une
Pour ce qui fait à l'argent, imaginez vous que vous avez mis votre argent dans une banque suisse qui a fait pouf!, comme l'UBS par exemple - ils ont aussi sa façon de traiter
les clients qui jouent aux riches!
Une constatation: le monde avec la Chine est très petit: Félix, un de vos coequipiers est l'ami de la fille de la meilleure amie de Beatrice!
Bisous
L'avi et Beatrice
;);)
 
 
araceli Gravatar   16.10.2011 08:37
Cesar Oui Non "…veni, vidi.......vici" ( Cesar contre Pharnace à Zela) c'est une forme de victoire le tout est d'interpréter correctement et avec philosophie.
"…alea jacta est... " ( Cesar au pasage du Rubicon )
Suivra un commentaire.:-*:-*:-*;)
 
 
Vonaesch Gravatar   16.10.2011 07:47
Salut les riches Oui Non Heureuse de vous retrouver et de savoir que tout le monde a survécu même Droopy bien que le rytme soit trop élevé pour son grand âge
Je vous sens déçu par cet immense pays : communiste ? , capitaliste ? ou les deux. C'est dommage pour le prix que vous n'ayez pu visiter. Mais au moins vous avez bien mangé. Je vous souhaite du repos au Laos mais il va falloir reprendre l'école...Bisous Mamyjeanne

 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: