Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Record à battre

Écrit par Florence on 21 août 2011.

RSZ_360x270record__battre

Le 3 août, dernier jour de notre visa russe, nous arrivons à la douane mongole à 15h, accompagnés de deux français en tandem ( Adeline et Marc) rencontrés la veille. Après presque un an de voyage, expérimentés des postes frontières, nous espérons des formalités rapidement réglées, la douane étant petite.

 Nous rejoignons la file de voiture qui atteint le premier contrôle de sortie de Russie, celui des véhicules. Un douanier petit, blond aux yeux bleus nous demande alors le formulaire d'importation de Droopy, mais nous n'avons pas reçu de papier à notre entrée en Russie et les derniers documents du camion datent de l'entrée au Kazakhstan. Il nous demande alors les papiers d'importation kazakhes, mais ceux-ci nous les avons jetés puisque nous n'en avions plus besoin à notre sortie du pays.

Erreur fatale, nous nous en rendrons compte par la suite... Manque de chance nous sommes tombés sur LE douanier procédurier qui ne cesse de nous réclamer le même document en nous montrant un exemplaire vierge; celui que nous devrions avoir.

A cet instant, tout s'éclaire et nous comprenons dans quelle histoire abracadabrante nous sommes fourrés. Depuis le 1er juillet, la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan se sont unis économiquement. Notre blond aux yeux bleus s'attend donc que nous lui procurions le formulaire d'importation de véhicules valables pour les trois pays. Manque de chance, si nous sommes effectivement rentrés en Russie le 6 juillet, nous avons passé la douane kirghize-kazakhe en juin avant le début de l'unification, donc avec des formulaires d'importation de véhicules valables seulement au Kazakhstan, que nous n'avions aucune raison de garder.

Notre douanier déclare alors que Droopy est entré illégalement en Russie. Les tampons russes sur nos passeports attestent que nous nous sommes faits enregistrer à notre arrivée, mais Droopy aurait réussi le tour de force, avec sa stature de passer ni vu ni connu !!! Un peu tiré par les cheveux... Mais le fonctionnaire ne se démonte pas devant l'absurdité de son raisonnement. Il nous fait reculer pour nous garer dans un coin à l'ombre et aller téléphoner à la douane kazakhe leur demander de faxer les papiers de Droopy. Espoir... Mais Jacques se souvenant de la désorganisation kazakhe (quatre heures de temps à faire tamponner des dizaines de formulaires en cyrilliques) doute de l'issue de cette requête.

 L'attente commence alors avec l'obligation de rester à l'intérieur du camion, et nous ne nous douterons pas à cet instant pour combien de temps... A 17h, nous prions Adeline et Marc de passer en Mongolie, mais ils tiennent à rester avec nous par solidarité. Un instant plus tard, notre blond aux yeux bleus, un brin sadique, revient nous prévenir que s'ils ne reçoivent pas la réponse kazakhe ce soir, nous devrons ressortir de la douane et attendre le lendemain le fax. Nos visas seront alors échus et nous devrons payer une amende. La situation s'améliore....

Les heures continuent de défiler pendant lesquelles Jacques tente de clarifier la situation, de prendre d'autres personnes à partie, de négocier, mais sans succès.

Pendant ce temps, lassés de nos petits jeux passe-temps, nous décidons de couper les cheveux de Marc avec notre nouvelle tondeuse. Il ne sera pas au moins resté pour rien. Marc s'assoit à l'extérieur sur un tabouret, Adeline sur le pas de la porte et elle commence à tondre. Juste à ce moment-là, notre copain-fonctionnaire se souvient avoir vu deux personnes supplémentaires dans notre véhicule et il vient justement leur demander des explications. Nous devons tous faire un effort surhumain pour ne pas éclater de rire devant le tableau que nous avons sous les yeux. Marc, la tête à moitié tondue, des cheveux plein les épaules tente d'expliquer en russo-anglais que leur tandem a une pièce cassée et que c'est la raison pour laquelle ils traversent la frontière avec nous. Le douanier, aucunement déconcerté par la scène écoute avec attention puis retourne dans son bureau.

19h30, toujours pas de fax et notre blond aux yeux bleus change de vocabulaire. À présent nous avons commis un délit!! Il nous demande de retourner en Russie car il est interdit de dormir dans l'enceinte de la douane. Cette fois-ci nous forçons Adeline et Marc à passer en Mongolie avant que la douane ferme. A 21h. nous acceptons finalement de sortir conscient que de nous obstiner à notre tour n'arrangerait rien. Nous bivouaquons devant la douane ayant heureusement assez de provisions pour manger ce soir.

 Le 4 août, nous sommes réveillés tôt, mais devons encore patienter deux heures avant l'ouverture des grilles. A l'intérieur de la douane, le personnel a changé. Nous devons expliquer à nouveau notre situation, mais nous avons un espoir car c'est une douanière qui remplace notre copain de la veille et elle parle anglais... On nous renvoie nous garer dans notre petit coin toujours avec la consigne de ne pas sortir du camion. Les enfants sont tout heureux car ils ont le droit de jouer à la Nintendo et à l'ordinateur.

Aujourd'hui, nous changeons de tactique, je vais négocier de femme à femme en faisant jouer la corde sensible. Nous devons continuer d'attendre, mais la douanière est bien plus sympathique; elle me promet que nous sortirons aujourd'hui et que nous n'aurons pas d'amende à payer. Quel bonheur. Ce n'est tout de même qu'à 15h qu'elle vient nous chercher pour aller discuter dans le bureau des grands chefs. Ah quand-même, depuis le temps que nous les réclamions ceux-là. La réponse kazakhe est enfin arrivée, magnifique tout va s'arranger. Sauf que... le fax affirme que Droopy n'est jamais entré par cette douane. Nous tombons des nues et un bref instant je m'angoisse. Il s'agit à présent de confronter notre parole contre la leur sans savoir quelles sont les conséquences d'une importation illégale de véhicule en Russie... Il va falloir être finaud... S'ensuit alors un simulacre d'interrogatoire, sûrement pour vérifier que nos déclarations concordes. Nous nous prêtons néanmoins au jeu avec sérieux car nous comprenons que le réel problème pour les russes est que notre véhicule soit rentré dans le pays sans aucune trace écrite. Et c'est d'ailleurs sûrement la raison pour laquelle les douaniers kazakhes s'en sont lavés mes mains au cas où nous aurions commis un délit!! Nous voilà au coeur d'un vrai film d'espionnage. Je dois aller chercher les cartes routières pour montrer où nous avons passé les douanes; même si le nom est inscrit dans nos passeports. Jacques continue de négocier et finit même par dessiner un plan de la douane kazakhe avec les différents postes où il a dû se rendre avec Droopy. Quelle histoire! Au bout d'une heure, ils doivent quand-même finir par conclure que nous ne sommes qu'une gentille famille suisse en voyage dont la seule erreur est d'avoir jeté trop tôt un formulaire. Et bien voilà, nous sommes d'accord! Jacques doit quand-même encore écrire en anglais une lettre explicative que la douanière traduit en russe et enfin ils nous remplissent et tamponnent une formulaire de sortie de Droopy.

 Nous nous hâtons de tout ranger dans la cabine arrière du camion et reprenons notre place dans la file de voiture. Contrôle des véhicules tout est en ordre, contrôle des passeports, la fonctionnaire constate évidemment que nos visas sont échus. Notre accompagnatrice du jour lui explique la situation pendant que les chefs des deux contrôles se concertent par téléphone pour nous laisser passer. Leur entente prenant un peu de temps, on nous demande à nouveau de reculer pour attendre deux minutes. Aïe, nous sommes cette fois en plein soleil, heureusement que c'est en Sibérie! Au bout d'une demie heure, la moutarde me monte au nez. Je fais descendre les enfants pour qu'ils se défoulent dehors. Aussitôt un soldat arrive, je me mets en colère et l'avertit que les enfants joueront même si c'est interdit car cela fait plus de 24 heures qu'ils sont enfermés dans le camion. Il ne sait quoi dire, il soupire mais nous laisse tranquille visiblement mal à l'aise de cette situation. Peu de temps après, la douanière arrive avec un collègue des passeports nous annoncer que rien à faire nous devrons payer l'amende pour dépassement de visas; soit 90.- pour la famille. Je n'en crois pas mes oreilles et j'explose à nouveau. Je refuse de payer car nous étions à temps à la douane et que nos visas échus sont dus à leur incompétence. Je vois bien qu'ils sont embêtés et que la balle est dans notre camps. Néanmoins nous devons récupérer nos passeports tamponnés pour sortir de Russie. A nouveau ils nous demandent de patienter.

Il est 18h., deux heures après avoir réglé les papiers du véhicule nous en sommes toujours au même point. Incroyable! Jacques et moi échangeons un regard ayant eu la même idée. Il met le moteur en marche et se replace dans la file de voiture au niveau du contrôle des passeports. Le même soldat de tout à l'heure essaie de nous en dissuader, mais rien à faire nous bloquerons toutes les voitures qui veulent passer en Mongolie jusqu'à ce que l'on trouve une solution acceptable. Assez vite, six voitures sont immobilisées derrière nous. A nouveau un sous-chef se déplace et nous explique que la loi c'est la loi et que nous devons nous acquitter de l'amende. Nous refusons avec les mêmes arguments. Derrière nous la pression monte, une fonctionnaire de la douane mongole vient même voir ce qu'il se passe. Tout le monde nous demande de bouger. Zachary trouve cela assez drôle, mais nous sommes conscients que nous jouons carte double et que l'armée présente peut nous faire bouger de force si elle le désire. Au bout d'une demie heure, afin de débloquer la situation, nous proposons alors de payer l'amende pour nous les adultes, mais pas pour les enfants. Ils repartent réfléchir mais moins longtemps cette fois! Ils acceptent notre proposition et ce sont les deux douaniers mal à l'aise de cette situation, qu'ils avaient suivi depuis la veille, qui paient de leur poche l'amende des enfants! Nous bougeons Droopy et partons à la banque de la douane retirer de l'argent, mais il est 18h30 et la banque vient de fermer. Quand le sous-chef constate que nous ne pourrons pas utiliser le bancomat, j'ai cru qu'il allait défaillir!! Heureusement, nous avons toujours des dollars sur nous et payons notre part non sans avoir remercié les douaniers de leur geste.

 Et à nous la Mongolie après... 28 heures de douane russe.

 


Florence Gravatar   19.09.2011 08:07
Réponses Oui Non @ Chichi: Zohra est très fière d'avoir fait autant de progrès en dessin. Quand on a moins de jouets que d'habitude, on devient automatiquement créatif...
@ Neri:à notre entrée à la douane russe j'étais agréablement surprise de constater que tout se passait bien et rapidement. J'ai décidé alors de changer mon opinion sur les fonctionnaires russes: ils ne sont pas si c..., procéduriers et autoritaires! Et bien je n'ai pas été déçue à la sortie... oui certains sont toujours c..., procéduriers et autoritaires. :D
@ Mamy:si on s'était laissé faire à chaque fois qu'un flic véreux essayait de nous soutirer de l'argent, on pourrait raccourcir le voyage!!!
@ Ana: nous avons déjà pu constater plusieurs fois que notre force durant ce voyage c'est le temps. Cela déconcerte les forces de l'ordre car ils ont l'habitude de croiser des touristes pressés car ils n'ont que 2 ou 3 semaines de vacances. Nous, on fait le plein de nourriture avant de passer les douanes et après, s'il le faut on attend. Nous nous sommes déjà sortis plusieurs fois de conflits avec les flics en employant ce moyen là. Je pense qu'avoir le temps est notre plus grand luxe. ;)
@ Jaume: pour ceux qui me connaissent, je ne trouve pas très beaux les blonds aux yeux bleus. Mais ce douanier en particulier était moche!;D C'est vrai qu'à notre arrivée en Mongolie nous nous sommes reposés quelques jours...
 
 
Vonaesch Gravatar   13.09.2011 06:35
Oui Non Bravo Jacques de ne pas avoir explosé mais négocié. Et Bravo aussi à toi ma Flo, tu leur as montré que ce n'est pas parce qu'on est une femme et petite qu 'ils peuvent penser que tu ne vas rien dire et te laisser faire. Face à l'inertie ( souvenir de l'URSS) ou tout simplement fonctionnaires qui voulaient vous faire porter le chapeau, vous vous êtes bien défendus ENCORE FéLICITATI ONS et 1000 bisous à vous partager Mamyjeanne  
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   02.09.2011 17:13
!Que ataque de nervios! Oui Non Ya me había olvidado de la "peste" que era conseguir visas rusas y los problemas que tenía con los nuestros y con ellos... la mayoría seres andantes con un cuaderno de normas por cabeza. Menos mal que "la necesidad aguza el ingenio" y añadida vuestra paciencia conseguísteis salir.. Con lo que estais aprendiendo no será fácil que os vuelvan a tomar el pelo y !!! sobretodo no tireis ni un papelito, nunca se sabe si harán falta y tampoco pesan tanto.
Disfruté los juegos de mis chicos, las fotos de Zelia, el autoretrato de Zhora y el arte de Zachary para lavar a Droopy, vamos, cada encuadre.
Ya tengo hambre de noticias......dadme de comer por favor!
 
 
Ana Gravatar   01.09.2011 09:16
Oui Non Coucou!
Quelle aventure trépidante! !! J'en étais même stressée à la lecture tellement tu as su faire monter la tension au fur et à mesure de ton récit. En tout cas bravo à toi pour ton aplomb et chapeau à tous pour votre tenacité et votre patience. Moi j'aurais déjà pété les plomds quinze fois!
Je vous envoie bientôt un e-mail pour vous raconter mon été, mais il faudra attendre le rush de la rentrée.
Je vous embrasse tous et bravo aux enfants pour les textes écrits et les dessins faits. J'ai tout regardé mais pas répondu, sorry :'(
 
 
cici Gravatar   01.09.2011 08:03
patience Oui Non J'ai adoré ton histoire... Je n'arrive pas à trouver le temps d'écrire mais je vous suis toujours, et j'adore les photos!!! L'autoportrait de Zohra est magnifique!!! Digne filleule de sa marraine... Et les peintures sur les pierres sont de belles oeuvres d'art, dans le style du mouvement Land art... Quelle créativité!!!
Je vous embrasse fort
 
 
jaume sans Gravatar   27.08.2011 22:54
Oui Non En lisant votre histoire douanière on sentait que les nerfs commençaient
à nous chatouiller et que l’on s’ennuyait et risquait de perdre la patience...
On se demande encore comment vos nerfs ont résisté, comment vous avez pu tenir toute une journée et comment vous n’avez pas envoyé paître soldats, policiers et douaniers ensemble même si els avaient des cheveux blonds et yeux bleus.
Nous imaginons que’avec les chevaux et la tranquillité du désert mongolique
vos nerfs se sont régénérés vous vous avez amusé en vous racontant des histoires douanières et vous êtes préparés pour des nouvelles aventures de contrebande imaginaire.
Belles photos: Cette fois on à put jouir de l’autoportr ait de Zohra - photo et dessin magnifiques- des transformations de Zacky en serpent et des jolies fleurs qui fascinent Zélia.
Bone chance, bon courage et beaucoup de patience.
Bisous à tous
L’avi et Beatrice
;);)
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: