Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Echanges

Écrit par Florence on 3 mai 2011.

Pour traverser le Turkmenistan, nous n'avons qu'un visa de transit de cinq jours;  ce petit pays étant très fermé  et gouverné par un dictateur mégalomane. De même qu'en Syrie nous pensons nous contenter de rouler et d'admirer le paysage par la fenêtre du camion sans avoir le temps de lier contact avec la population.

Et pourtant... Dans notre rapide traversée, nous avons tout de même prévu de visiter les ruines de Merw près de Mary; ancien lieu de passage important des caravaniers de la route de la Soie.  Alors que nous cherchons notre chemin, deux jeunes hommes du coin s'arrêtent au volant de leur voiture, entament la discussion et nous proposent de les suivre pour visiter. Grâce à eux, nous ferons une découverte complète du site qui s'étend sur plusieurs kilomètres. Pour les remercier, nous leur  proposons un thé à l'intérieur du camion. Ils acceptent avec joie, dissimulant difficilement leur envie de découvrir notre « maison ». Ce ne sont  pas les seuls! La moitié du village arrive autour du camion pour découvrir qui sont ces étrangers et espérer, en passant nonchalamment devant la porte ouverte, voir l'intérieur du véhicule. Les camping cars n'existant pas au Turkmenistan, leur envie est bien naturelle.

Il est déjà 19h, l'un de nos deux guides nous proposent alors de venir manger chez lui. Nous acceptons et nous nous parquons devant sa maison où il habite avec ses parents et sa sœur Maya. Nous pénétrons, derrière une palissade, dans la cour intérieure de la maison où se trouvent  les poules et les moutons, une pièce avec baignoire et lavabo, les WC et la cuisine; le tout sans eau courante. A l'intérieur de la maison, se trouvent trois pièces vides de meubles, mais garnis de grands tapis recouvrants les sols. L'une des pièces sert d'atelier à Maya qui brode à la machine à coudre les habits traditionnels féminins. Dans la pièce principale, nous nous asseyons à même le sol. Maya déploie une nappe en plastique pour protéger le tapis et nous sert du thé et des fruits secs. Entre temps, les deux jeunes hommes partent chercher une voisine qui parle un peu anglais. Pendant que nous discutons tant bien que mal avec elle, j'envoie Zohra chercher les fleurs décoratives en feutrine que j'avais cousues l'année dernière à Genève. J'en offre une à Maya, sa maman et à la voisine traductrice. Elles sont ravies et ces fleurs multicolores décorent à merveille leurs habits car les femmes turkmenes s'habillent depuis l'enfance avec de longues robes serrées aux couleurs flamboyantes. Les petites filles tressent leurs cheveux en deux longues nattes et les femmes adultes les nouent en chignon parfois recouverts d'un foulard coloré. C'est un plaisir pour les yeux (surtout ceux de Jacques!) après les noirs tchadors de l'Iran.

Au fur et à mesure de l'avancée de la soirée, défilent à tout de rôle tout le voisinage pour venir nous rencontrer. Au moment de manger, ne sont restées que 5 jeunes filles qui parlent anglais et connaissent sûrement mieux nos hôtes. J'offre une fleur en feutrine à chacune d'elles. En échange elles partent à leur tour chercher des cadeaux: chaussons typiques du pays pour les enfants et moi et une genre de calotte que portent les hommes turkmenes pour Jacques.  Nous dégustons ensuite le plat national: du riz auquel est mélangé des carottes cuites et un peu de poulet.

Il est déjà tard, nous partons nous coucher non sans avoir fait visiter l'intérieur du camion à toutes les filles et plusieurs autres personnes que nous n'avions jamais vues!!!

RSZ360X270_changes

 

Le lendemain, le père de famille vient nous réveiller pour prendre le petit déjeuner. A nouveau ils partent chercher la voisine traductrice et nous apprenons que le père est dentiste et pourtant la maison n'a pas d'eau courante. Nous nous demandons alors comment doivent vivre les familles plus modestes...  La plupart des gens et même parfois de très jeunes ont déjà les dents de devant remplacées par des dents en acier doré qui donnent un sourire assez particulier.  Ainsi, notre traductrice avait toutes ses dents de devant dorées à vingt ans à peine.

Nous faisons ensuite plusieurs photos ensemble que le papa nous demandent d'imprimer et de leur envoyer par la poste car ils n'ont pas d'ordinateur.

Puis, nous les quittons pour reprendre notre route en direction de la frontière ouzbèke.


Florence Gravatar   20.05.2011 16:09
Réponses Oui Non @ l'Avi: effectivement, cette rencontre est une des plus sincère, amicale et spontanée que nous ayons vécu depuis le début du voyage. C'est un moment dont je suis sûre de me souvenir très longtemps et qui vaut les visites de monuments aussi beaux soient-ils.
@ Cici: je n'en revenais pas qu'en plus de leur hospitalité, elles nous offrent des cadeaux. Leurs chaussettes sont géniales, elles sont jolies, agréables à porter et tiennent chaud. Jacot porte en ce moment sa petite calotte, un vrai asiatique du centre, sauf pour les yeux et la pilosité...
@ Ana: comme cela fait depuis le début du voyage que je sème mes fleurs à droite et à gauche, je n'en ai effectivement presque plus. Je te remercie de m'avoir proposé de me renvoyer de la feutrine. Ici à Bishkek au Kyrgyzstan, nous faisons envoyer à MSF tous les livres d'école pour l'année prochaine et cela fait assez de chenil. Je te préviendrai donc quand il y aura un moment plus adéquat pour m'envoyer le matériel.
@ Tata banya: j'ai pas bien compris le début du message. Pour ce qui est de la lessive, j'ai eu l'intelligence de m'acheter en Turquie des gants de vaisselle. Je sens donc moins le froid. Zélia qui adore jouer avec l'eau vient régulièrement m'aider et j'engage aussi les deux autres enfants. "Legros" a aussi tellement à faire avec les multiples réparation s de Droopy, que j'estime nos répartitio ns des tâches certes traditionnelles , mais équitable s.
@ Neri: C'est vrai que de mes voyages quand j'avais vingt ans, je me souviens précisément des rencontres particulières avec les gens des pays plus que visites culturelles.
@ Matuteram: merci pour les données. Plusieurs jeunes nous ont effectivement dit qu'ils n'avaient pas de travail et c'est pour cela que plusieurs d'entre elles brodaient à domicile. Au Tadjikistan, dans la région du Pamir, nous avons rencontré des gens plus pauvres encore: pas d'eau courante ni d'électrici té. Les femmes cuisinent au feu de bois et vont puiser l'eau au puits. Dans l'école du village, une femme est chargé d'allumer le feu du poêle à bois de chaque classe. A 3800m., il fait encore froid au mois de mai et en hiver la température descend jusqu'à -45°!!!
@ Chely: nous avons effectivement appris par après que les dents en or peuvent être une coquetterie. Zélia pensait au début qu'ils étaient tous très riches... En tout cas, les enfants ont compris l'importance de se brosser régulièrement les dents, parce que les dents de devant en or c'est original, mais les trous à l'arrière c'est pas joli. Les fruits secs étaient des pistaches, des raisins, des amandes et des genres de cacahuètes.
 
 
araceli Gravatar   13.05.2011 19:31
Oui Non Les agapes à même le sol, me rappellent votre appart à la Servette . C'est de la même façon que nous avions fêté la fin des travaux de peinture et l’aménagement du "coin- berceau" pour l'arrivée de Zachy!C'est loin...bientôt 13 ans!
Quels fruits vous ont-ils offerts?
Les décos et les dents en or, sont à la mode dans certains pays, une forme de coquetterie!
 
 
matuteram Gravatar   10.05.2011 20:51
...Nous nous demandons alors comment doivent vivre les familles plus modestes... Oui Non Chère Florence, veuillez excusez cette série de données arides, mais elles répondront , peut-être à la question que vous vous posiez.

En 2008 le PIB du pays était d’environ 2.600 dollars par habitant !
Et le taux de chômage de 60 pour cent, ce qui donnait une population vivant, à 50 pour cent, en dessous du seuil de pauvreté !
Quelle valeur donc ce merveilleux festin de générosité et de couleur à ras le sol ! Ne l’oubliez pas. C’est une photo de choix !Mes hommages
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   09.05.2011 20:38
Siempre me calienta el corazón Oui Non seguir comprobando que, todavía, los que menos poseen disfrutan compartiendolo con otros, ofreciendo lo que tienen, admirando lo que tienes y guardando, seguro, en el recuerdo aquella vez que unos extranjeros llegaron......para mas tarde, quizás muchos años despues, contarselo a los mas pequeños adornándolo según ellos lo vivieron. Quizás los pequeños que ya se moverán en el mundo que ahora entendemos como " de lo más normal", sonreiran pensando !que cosas más raras cuentan los mayores! sin darse cuenta que esas pequeñas cosas son las que, al sacarlas de un rincón de nuestra mente, nos harán felices.Seguid llenando vuestra mochila de momentos parecidos, os sentireis ricos y ademas ni pesan ni ocupan espacio en la caravana. Besos.,  
 
tata banya Gravatar   09.05.2011 15:37
Maki,maki Oui Non Allons,allons Mme Legros!
Les deux jeunes de la photo n'avaient pas l'air de vouloir empêcher une jeune femme de se rincer l’oil...m^me voilée, d’ailleurs je dois reconnaître que cela vous allait à ravir...dommage d’abîmer vos petites menottes dans l'eau froide des montagnes.Permettez à vos deux gardiens de vous seconder dans la tache!Toujours, respectueusemen t,à vos pieds
Ilal Aman
 
 
Ana Gravatar   09.05.2011 09:08
Oui Non Quelle bonne idée d'avoir emmené ces fleurs avec vous, dans des pays ou l'artisanat est très présent c'est une bien bel échange. Si jamais tu venais à en manquer (et si tu as une adresse ou la recevoir), je pourrais t'envoyer de la feutrine!
Bisous à tous
 
 
cici Gravatar   07.05.2011 17:31
Oui Non C'est beau de connaître ainsi les pays que vous traversez en allant chez les gens et en faisant du troc comme avant l'argent.
Vous embrasse fort.
Cici
 
 
jaume sans Gravatar   07.05.2011 15:15
Oui Non Ah les fleurs en feutrin! Quelle jolie symbologie quand elles jouent avec les habits
artisanals
Fascinant l'episode surtout par sa simplicité et par la profondeur des significants
Bisous à tous
l'vi et Beatrice ;);)
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: