Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Florence || Dynamique, patiente et joviale

Voilees

Écrit par Florence on 19 avril 2011.

RSZ_360x270_voiles

Dès le passage de la frontière iranienne, les femmes et les filles à partir de 9 ans doivent se couvrir le corps et les cheveux: foulard sur la tête, manteau long boutonné recouvrant les fesses et pantalon.  Les touristes sont également concernées puisque ces codes vestimentaires sont inscrits dans la loi.

A ma grande surprise, depuis l'ouest du pays jusqu'à Téhéran, l'exécution de la loi peut être très sommaire; spécialement à la capitale. Les femmes, surtout jeunes se contentent de poser  un foulard coloré sur la tête en laissant volontairement dépasser une grande partie des cheveux parfois ornés de jolies barrettes!  Elles sont maquillées avec soin et leurs habits sont assortis au foulard mettant en valeur de façon très raffinée leur personne. La dernière touche de féminité se remarque dans les chaussures à talons hauts. Elles sont magnifiques à regarder et les parisiennes qui ont la réputation d'être si « classes » n'ont rien à leur envier!

A partir de Téhéran, nous traverserons des villes plus conservatrices où la plupart des femmes portent le tchador en plus du voile et du manteau. Le tchador est un grand morceau de tissu noir rectangulaire que les femmes posent d'abord sur la tête puis enroulent tout autour du corps camouflant ainsi toute forme.

 Bien entendu, j'étais curieuse de connaitre la raison donnée par le gouvernement pour convaincre la population du bien fondé de la loi. Depuis la Turquie où Zohra demande pourquoi les femmes doivent se couvrir, nous avons toujours entendu la même réponse:  « c'est la volonté de Dieu ». Cette réponse est un peu évasive, ce qui semble plutôt normal puisque apparemment, le Coran  se contente de spécifier que la femme doit se couvrir, mais ne clarifie pas comment. A chaque pays musulman de spécifier ensuite, s'il le désire, de quelle manière.

A Tabriz, un contact esperantiste très croyant et pratiquant nous a donné de lui-même une explication un peu plus détaillée: les enfants iraniens apprennent à l'école que la femme est une perle et qu'elle doit se couvrir pour préserver sa beauté; tout comme on préserve l'éclat des bijoux en les conservant dans leurs écrins!

Notre ami D. qui a trente ans, donc né juste après la révolution islamique, nous a raconté que jeune-homme il avait compris quelle pouvait être la cause historique de ces codes vestimentaires. A l'époque de l'écriture du Coran par le prophète Mohamed en 721 environ, les femmes étaient considérées comme simple objet sexuel permettant aux hommes d'assouvir leurs besoins sexuels. Mahomed aurait donc voulu les protéger des assauts masculins en les couvrants et en les détournant des regards cupides.

 Les femmes iraniennes ont des droits, mais limités. Elles font de grandes études et occupent des postes importants, mais elles ne peuvent pas demander le divorce sauf en prouvant que leur mari est sous l'emprise de drogue. Dans le bus, les femmes sont assises à l'arrière et les hommes à l'avant; une barrière séparant les deux parties.  Ce simple tissu si léger exerce finalement, de par l'obligation de le porter, une énorme pression sur leurs épaules. Être attentive à être bien couverte dès que l'on sort, occupe constamment l'esprit des femmes.  Le foulard tombe sans arrêt à cause du vent et des mouvements de tête et il faut toujours le remettre correctement en place. Au début je pensais que c'était parce que je ne savais pas le mettre, mais j'ai pu observer autour de moi que les iraniennes réajustent aussi leur voile continuellement. On ne plaisante en effet pas avec la loi, une femme non voilée dans la rue se fait immédiatement arrêter par la police civile et battre au poste en guise de punition.

Le port du tchador est encore plus compliqué car il n'a pas de fermeture. Il faut donc tenir le tissu devant le corps avec une main. D'expérience, je me suis tout à coup rendue compte qu'avec une seule main de libre, on en peut pas faire grand-chose. Les femmes qui veulent utiliser leurs deux mains, tiennent le tchador fermé avec leurs dents; mais alors elles ne peuvent plus parler...

F. une iranienne activiste m'expliquait en effet que l'esprit des femmes est sans cesse occupé par ces obligations et interdits. Ainsi, elles n'ont pas le temps de penser à la manière d'améliorer leurs conditions de vie et de se rebeller. C'est justement la rébellion que veulent éviter les Mollahs en s'en prenant particulièrement aux femmes, car ils savent que c'est à travers elles que la société pourrait changer. Si elles ont le courage de se battre, les hommes devront les suivre sous peine de passer pour des mauviettes. Là réside le danger...  Il est vrai que pendant les trois semaines où j'ai porté foulard et manteau, je me suis senti remise à ma place de femme à chaque fois que je devais me couvrir pour sortir. J'ai mieux compris alors pourquoi j'avais ressenti beaucoup de mélancolie chez les iraniennes que nous avons côtoyées.

 Mais j'ai aussi vécu, même en temps que touriste, de la solidarité et de la complicité de la part des iraniennes. Lors de notre visite du « Holy Shrine » à Mashad, Zélia, Zohra et moi avons dû louer des tchadors pour entrer dans ce lieu saint. En sortant des toilettes, voulant le remettre pour rejoindre Jacques, Zachary et un ami S.; mon tchador s'est entortillé dans le dos le laissant complètement « découvert ». Aussitôt une femme m'a prévenue puis aidée à le remettre. A., la femme de S. se précipite à son tour pour m'aider voyant que je m'entortille encore plus. Nous éclatons toutes de rire devant ma maladresse quand une dame plus âgée arrive en plus et m'enlève le tchador m'expliquant qu'en tant que touriste je n'en ai pas besoin et que je devrais profiter de mon statut!!! Trois femmes s'occupent de moi en riant, attirant les regards et sourires de toutes les autres...

 J'avoue pourtant que je suis contente d'être née en Suisse, car lorsque j'ai pu me « déshabiller » au passage au Turkménistan, j'ai ressenti le soulagement de ne plus avoir besoin de me cacher!

(mis en ligne le 19.04.11 a Bukhara, Uzbekistan)


Francoise Louis Gravatar   03.05.2011 11:12
sunnites et chiites Oui Non Merci vous deux pour ces moments de 'vie' iraniens
Le voile et le Coran.... un long sujet qu'il est interessant de discuter avec des musulmans
Car son interpretation a cree la division entre Sunnites et Chiites; une division basee sur l'othographe, le Coran ne portant pas de voyelle dans son ecriture originelle; ajouter ces voyelles aboutit a lire des mots cles differemment, et donc participe a la formation des 2 courants, en plus de certaines differences dans les croyances religieuses. l'Iran est sunnite, comme le Hezbollah libanais,le Yemen et peu d'autres pays
plein de bises a vous
 
 
cici Gravatar   26.04.2011 17:26
Le choix... Oui Non "En Iran elles n'ont pas le choix." Mais ailleurs, ont-elles réellement le choix?... Pas de fusil sur le tempe..., mais... dans dans le cerveau!
Bisous tout bruns ;) Big sun is with us and we love it!;D
 
 
Florence Gravatar   26.04.2011 10:09
Reponses Oui Non @ Neri: j'ai voulu ecrire un article sur les femmes et le voile, mais ne nous trompons pas; beaucoup d'homme vivent aussi tres mal les contraintes et le manque de liberte du regime. Je trouvais aussi genial de constater comment les femmes arrivent quand-meme a detourner les obligations et c'est sur que si la loi du voile etait annulee, ce seraient celles qui sont les plus elegantes qui seraient les premieres a l'enlever. Mais attention, si l'elegance est jugee trop sexy par les policiers, ces femmes memes voilees peuvent etre arretees et battues!
@ l'Avi: Voila le cote frustrant du voyage, nous ne pouvons pas vraiment discuter de ce que nous vivons. Je ne vais pas entamer une reponse-discussion dans le site. Heureusement que les femmes ont acquis des droits en Europe, ce que nous avons tendance a oublier aujourd'hui, voire a banaliser. Ne revenons pas en arriere. Zohra etait plus a l'aise que moi, mais meme si elle trouvait rigolo de porter le foulard au debut, elle en a vite eu marre...
@ Ceci: C'est vrai que certaines femmes non voilees ont moins de droits que des femmes voilees en Iran. Cela depend du pays, de la culture, de la condition sociale, etc... Difficile de discuter de cela sur le blog. On en reparlera a mon retour. Cela en fera des sujets de discussion! La seule difference, c'est qu'en Iran elles n'ont pas le choix.
@ Caroline: moi aussi, je suis arrivee en Iran sur les pattes arrieres tout simlement a cause du foulard. Et bien, je ne regrette pas du tout a present. C'est un pays magnifique qui vaut vraiment la peine d'etre visite surtout quand on se rend compte des le premier jour que l'occident nous raconte pleins de con... sur ce pays. Rien que pour pouvoir retablir un peu de verite, je suis contente d'avoir supporte de porter ce bout de tissu pendant 20 jours. Mais quel plaisir aussi d'avoir des hommes qui me regardent dans les yeux et qui m'adressent a nouveau la parole tout comme a Jacques depuis que nous sommes dans les pays en Stan. Je n'ai plus besoin d'etre dependante de mon mari pour tout acte que j'accomplis. J'ai l'impression d'etre denouveau une personne a part entiere. Sans etre une feministe forcenee, n'oublions pas les droits que nous avons herites des femmes qui se sont battues dans le passe pour cela.
 
 
Caroline Gravatar   25.04.2011 07:19
Oui Non En tout cas, c'est un sujet qui perturbe... Moi, qui n'ai pas voulu y aller en Iran, j'ai rien résolu pour moi et je n'ai aussi que des questions... C'est tout le problème des cultures, des différences, du regard qu'on y pose; c'est le problème religieux, de la lecture des écrits, de son interprétation quelle que soit la religion ; c'est le problème des relations homme/femme, de qui écrit les lois ; c'est le problème aussi de l'individualité des femmes, de ce qu'elles peuvent/doivent accepter, et du respect que l'on doit porter à leur choix/nonchoix... Entre le monokini et le niqab (?), il y a tout un panel de manière de s'habiller autant porteuses de messages difficiles à interprêter, qui moi, me laissent avec un grand point d'interrogation!  
 
cici Gravatar   22.04.2011 16:49
Que dire?... Oui Non Y-a-t-il que le voile? Là-bas le voile et ailleurs? Plus subtil, plus difficile de le voir, de se voir?... Bref, compliqué...
En tout cas j'ai lu ton texte avec intérêt et à la fin plein de questions..., mais surtout je me suis dit: "Elle écrit bien, purée!"
Gros bisous ma ch'tiote et à la prochaine.
 
 
jaume sans Gravatar   22.04.2011 16:13
Oui Non La discussion sur le voile ne fait que commencer et les raisons donnés par Sarkosy ou pour un Grand Aiatholà vont être bien sur très "convaincantes".
On parle beaucoup du fanatisme musulman mais il n'y a pas si longtemps dans mon pays "occidentale" nulle femme pouvait entrer à l'église sans "mantellina" et j'ai vu dans des villages les femmes à gauche et les homes à droite.
Responsabilité de la réligion ou problème culturel?...
L'experience que vous avez fait avec la foulard et le tchador vont vous aider bien sur a relativiser a question. Tu avais des problèmes , mais Zohra semble être bien à l'aise et ilñ faut avouer qu'elle se voit encore plus belle.
Nous vous embrassons
l'avi et Beatrice
;);)
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   21.04.2011 20:04
BUFFFFFFFF!!!!!!!! Oui Non Pocos comentarios "dentro de los límites de la corrección " podría hacer a todo lo que cuentas.Normalmente escuchas, lees, pero cuando te llegan los datos de primera mano es un poco difícil controlar la adrenalina y las ganas de definir a esos "hombres". Yo tambien me siento feliz de haber nacido por estos lares. En cualquier caso, mis felicitaciones y enhorabuenas para las mujeres de la familia que han sabido cumplir con elegancia esas leyes y sobre todo respetar así a los amigos iranies que os han acogido tan amablemente.
He visto todas la fotos nuevas pero tendré que hacerlo otra vez para enterarme bien por que ahora ya me escuecen los ojos de mirar la pantalla. Abrazos.
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: