Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Droopy || Petit, robuste et persévérant.

De la Sibérie à l équateur

Écrit par Droopy on 10 mars 2012.

Carnet de dépenses et de lamentations de Droopy (Extraits)

 Ah! Mes amis! Ce n'est pas l'envie qui me manque de continuer à vous raconter nos folles aventures. Mais les routes du monde me font endurer un chemin de croix que vous pouvez à peine imaginer. Je laisserai, pour cette fois, de côté les aspects magiques et fantastiques pour reprendre la liste - hélas - interminable de mes blessures.

 Endurées pays après pays, chacune de ces meurtrissures possède une histoire, un paysage et une saveur originale que les garagistes locaux s'appliquent à entretenir grâce aux arts du marteau, de la meuleuse et du chalumeau. Soignées avec les moyens du bord, par mes compagnons de route, elles sont d'une part, la marque de nos aventures et d'autre part, elles me rappellent leurs expressions spontanées d'affection et d'amour. Vulgaires ou racées, les plus coriaces d'entre-elles, résistant aux soins et aux traitements prodigués, font souvent preuve de tempérament et de caractère. Ces blessures sont alors le prétexte inespéré pour des exercices de « team-building », d'écoute, et de communication qui peuvent même quelquefois aboutir à une profonde thérapie familiale.

 Alors ne riez pas ! Ne vous moquez pas de ma complainte! Car toute cette passion endurée, jour après jour, mérite bien plus la compassion que l'opprobre. Et rappelez-vous qu'en d'autre temps, Euryclée, la vieille nourrice, avait reconnu Ulysse à sa cicatrice lorsqu'elle lui lavait les pieds. Quel serait alors mon honneur et ma gloire qu'un jour enfin l'on reconnaisse les êtres de valeur non seulement alors leurs belles qualités apparentes mais également pour les vilaines plaies qui maintes fois les défigurent!

 A mon dernier bilan de soin, nous nous étions arrêtés au Kazakhstan, j'étais alors loin d'imaginer que mon initiation sur les routes de la soie, n'était que le préambule difficile de la destinée qui m'attendait. Parcourir les terres qui séparent la blanche Sibérie jusqu'à l'exotique Malaisie m'aura causé bien plus de peine que les routes arides et poussiéreuses des caravanes du désert.

 Russie: 265 CHF

Les expéditions dans la taïga me valent 4 crevaisons, en moins de 1000km. Malmené sur les pistes, une des attaches de la barre anti-roulis se dessoude, puis une lame de ressort cède sur les nids d'autruches. Ma blessure tadjike au radiateur se rouvre et une nouvelle pierre vient balafrer mon pare-brise. Soigné avec amour par les bucherons sibériens de nombreux soins ne nous sont pas facturés. Nous profitons alors de leur aimable solidarité, pour reconsolider par quelques soudures la tôle d'attache du pare-choc et le fermoir du capot avant.

 Mongolie: 415 CHF

J'arrive en terre mongole assoiffé comme un diabétique, je consomme deux litres d'eau par 100 km, j'ai la pompe à eau qui fuit et mon cœur qui se déshydrate. Dès mon arrivée à Oulan-Bator, Le Gros me transplante une nouvelle pompe, que nous installons sur le parking de la piscine municipale.

En chevauchant les steppes mongoles, deux lames de ressort cassent à 2000 m d'altitude. Le Gros part à moto et parcourt les yourtes des environs pour trouver des lames de rechange. La pêche devient miraculeuse quand il tombe sur une carcasse d'un vieux camion russe Kamaz. Tandis que Le Gros lorgne avec appétit sur les vieilles pièces rouillées, le mongol s'attaque à démonter son camion gisant devant la yourte, ravi d' échanger le métal contre du papier de banque. Le Gros n'hésite pas et revient à moto chargé comme un yack avec 5 lames de ressort sur ses deux épaules. Il démonte du coup mes deux suspensions avant pour réparer la première et renforcer la deuxième, convaincu qu'il vaut mieux prévenir que guérir.

.Chine : 300CHF

Un calvaire, un cauchemar, une torture s'il y avait des avocats pour montures, je déposerais plainte pour maltraitance!! Mais vous me direz qu'en Chine ce ne sera pas le premier droit à être impunément bafoué. Peu importe! J'accuse! Oui, J'accuse! Le gros de complicité avec les chinois pour s'adonner à son sadisme le plus secret. Il veut certainement satisfaire toutes les courses qu'il n'a pas gagnées, se venger des femmes qu'il n'a pas séduites, et compenser les augmentations qu'il a n'a pas obtenues, lors de sa jeunesse écoulée!

 Ah! Le pervers, sur plus 3500 km, jamais il ne lâche sa cravache, forçant le train en montée, en descente, sur les autoroutes suspendues et dans les cols brumeux. Ce sauvage tape de toutes ses bottes pour écraser mes pédales contre le plancher! Ah l'infâme, je le maudis comme on maudit le pire des criminels. Rouler du matin au soir, comme un condamné aux galères m'amène à péter une durite, que Le Gros remplace sommairement par un bout de tuyau d'arrosage. Puis sur l'autoroute , je crève deux fois, mes pneus rendent l' âme. Il m'en faut des neufs...mais vitesse, empressement et mauvaises routes condamnent sans pitié. Après les pneus, c'est une jante qui se fend!

Je quitte le pays éreinté, avec un souffle au cœur, trahi par mon maître, et dans mes bagages, je conserve précieusement cette jante cassée, preuve indiscutable des mauvais traitements subis.

 Laos : 2325 CHF

Heureusement qu'au Laos, le temps n'a pas de prise et qu'il s'écoule au ralenti ! Mes cris de désespoir sont enfin entendus pas les dieux. Il se décident alors à me rendre justice. Le Gros est condamné, mis à l'amende, il doit payer et expier sa peine. Ce n'est que justice! Hermès en personne est descendu du ciel lui rappeler l'incontournable devise : Qui veut aller loin, ménage sa monture!

 Pour atteindre Vientiane, il faut souder la jante cassée. Mais voilà que celle-ci à peine réparée, une deuxième jante se fend à son tour, comme si n'en tenant plus, elle avait fait de son mieux pour résister jusque là. Les soudures semblent supporter, il faut alors s'occuper de mon souffle au cœur, cette fois la panne est plus grave, et nécessite l'intervention d'un bon chirurgien. Avec tant d'effort, le joint de culasse laisse passer de l'eau du système de refroidissement dans les chemises du bloc moteur. L'eau presque instantanément transformée en vapeur augmente la pression dans tout le système refroidissement, les durites alors gonflées à blocs menacent d'exploser à tout moment.

 Par chance, nous tombons sur Torsten, le chef d'atelier allemand chez Mercedes qui s'occupe de me faire un check-up complet. Le Gros, coupable et honteux, n'en mène pas large, mais il utilise encore une fois ses talents charismatiques pour s'entendre avec Torsten.

Rapidement, il est discuté quel travail il convient de faire dans son atelier et quelles autres réparations peuvent être faites, à moindres frais, chez Det, un garagiste laotien, passionné de 4x4 et surtout de vielle Jeep de collection qu'il retape à longueur de journée pour son plaisir.

 Il était temps ! Car sans la combinaison des deux médecines occidentales et orientales, je n'aurais guère pu continuer bien loin. Heureusement, mes compagnons tiennent encore à moi et sont prêt à tout pour continuer nos aventures sous ma bonne garde. .

 Le travail sur le moteur, l'achat de pièce Mercedes, les réglages et les vérifications se font chez Torsten. Les travaux sur le châssis, les suspensions, et l'achat de pièce locales se font chez Det.

La note est salée bien que la main d'œuvre nous est quasiment offerte. La liste de pièce changée parle d'elle même: joints de culasse, tendeur de chaine, radiateur, suspensions, amortisseurs, pneus et petites pièces diverses. Les opérations demandent une dizaine de jours d'hospitalisation intensive : ouverture du moteur, prolongement du châssis, redressement du pont avant, alignement des roues, pose du radiateur, des suspensions et des armortisseurs, graissage des cardans, des cannelures et des roues, changement des filtres,vérifications et réglages des systèmes de freins et électriques.

 Bref après plus de 40 000 km et 13 mois sur tous les types de terrain, ma santé en avait pris un sacré coup. Il nous restait encore les jantes qui, bien que soudées, menaçaient encore de rompre. Mais, pas moyen d'en trouver d'occasion dans la région.

 En quittant Vientiane je me sentais d'attaque pour mordre le béton et battre la campagne. Malheureusement, après 700 km voilà qu'une jante déjà ressoudées cède entraînant comme d'habitude une crevaison. Au moment de changer la roue, le gros s'aperçoit qu'elle est brulante, mauvais signe... Au garage, nous apercevons que le roulement est usé et qu'il faut le changer. Par contre, rien à faire, pas de pièce similaire dans le coin. Le gros appelle le brave Torsten, qui essaie d'en trouver d'abord en capitale, puis en Thaïlande voisine. Sans succès. Il faudra la commander à Singapour, puis depuis Vientiane la faire venir par le bus de nuit. A nouveau, une semaine de repos forcé.

 Cambodge: 60 CHF

 Les deux jantes cassées nous contraignent à rester sur les routes que des nids poules garnissent de-ci, delà. Une prudence bienvenue car l'art de la soudure ne semble pas faire partie des talents cambodgiens. Les jantes cèderont au total 5 fois, mais notre expérience nous permet d'éviter presque à chaque fois les crevaisons par des contrôles réguliers des soudures. Visiter un pays de cette manière, c'est comme aller faire ses courses au supermarché en béquilles. Mais, comme nous en avons vu d'autres, nous parvenons à rejoindre la frontière thaïlandaise au sud du pays. Les soudures et tentatives diverses de réparations ne nous coûtent pas grand chose, mais, au vu de leur qualité, ça se comprend. Vivement que nous arrivions à Bangkok pour résoudre ce problème en achetant au moins une jante coûte que coûte!

 Thaïlande : 570 CHF

A peine 30km après la frontière, nous tombons sur un spécialiste qui ne fait que des roues et des ponts. Une aubaine, l'homme ne parle pas un mot d'anglais, mais son visage respire la gentillesse et l'honnête. Nous lui expliquons notre problème en lui montrant les jantes. Il réfléchit discute avec ses employés. Il nous propose son prix, et nous demande de repasser le lendemain. Finalement ils passeront environ 3 heures sur chaque jante pour nous les refaire complètement.

Soudure en profondeur, passage au tour et peinture. Enfin un vrai boulot de pro.

Dès que arrivons à Bangkok, nous commandons tout de même une nouvelle jante pour conjurer le mauvais sort. La jante nous arrive d'Allemagne et nous est offerte par une charmante donatrice anonyme!

Mais, bien sûr, tout cela ne nous évite pas les crevaisons et quelques ajustements à mon porte bagages. Nous profitons ainsi de la Thaïlande, ou le travail est suffisamment bien exécuté pour faire de nombreuses petites améliorations afin d'être prêts pour l'Amérique du Sud, comme la rénovation du siège avant ou la fabrication d'une entretoise pour le tube cardan. Nous faisons également une mise à jour du stock de chambre à air et de pièces diverses.

RSZ_360Entretoise

( Cliquez sur l'image pour accéder à l'album!)

 

Malaisie :

Pour l'instant pas de réparation en vue, car je végète sur le parking du magnifique parc Botanique de Sha Alam, parmi les arbres, les macaques et les babouins. Mes compagnons ont obtenus les faveurs d'une petite voiture locale qu'un de leur ami leur a prêté. Cela tombe bien, car mon affrètement aura certainement des coûts qui feront à nouveau grincer des dents.

 Mais que vous voulez une épopée comme celle-ci, ne se fait pas sans difficulté. Certains pourraient penser que je étais peut-être trop vieux pour un tel voyage, d'autres seront affolés et se résignerons plutôt que de tenter leur rêves. Mais, les plus lucides, les plus courageux ne reculeront pas devant tant peine et de douleur, car avertis au travers notre expérience, ils prendront soin de préparer leurs bagages, de choisir leur monture et de se former à la médecine-vétérinaire du voyage. Alors leur monture glissera sur les routes, galopera à travers champs et volera par-dessus les montagnes. Et ils perceront, dans un bonheur inégalable, les mystères de cette interminable quête qui permet la réalisation des rêves les plus invraisemblables.

 Maintenant que nous avons déjoués tous les obstacles du colosse asiatique, les portes de l'Amérique s'offrent bientôt à nous. Une croisière pour moi, un long voyage par avion pour mes compagnons et des retrouvailles à l'autre bout du monde, plus précisément à Buenos-Aires, en Argentine, pour la mi avril..

 


 Frais totaux de réparation depuis le départ: 8200 CHF

Des Routes de la soie (Genève - Kazakhstan ) 4200 CHF

De la Sibérie à l'équateur (Russie – Malaisie ) 4000 CHF

 

 En attendant toute l'équipe des 1001 Bornes profite de l'occasion pour remercier en particulier:

 - Le père Lionel pour son indéfectible suivi à distance, ses conseils et son soutien en mécanique qui nous permettent d'évaluer et pallier aux pannes les plus importantes.

- Le journal « Le Chênois » dans lequel nous publions régulièrement des articles. Revenu principal qui nous permet de payer en grande partie les réparations de Droopy.

- Les nombreux donateurs inattendus petits et grands qui grâce à leurs dons ponctuels permettent de compléter les frais de réparation survenus depuis le début du voyage. Et ainsi de maintenir une balance équilibrée pour la mécanique en rapport avec notre budget estimé au départ.


 Sha Alam, le 9 mars 2012 (Malaise)

555 jours de voyage, 226 Etapes

46630km depuis Genève.

 

 

 

 

 

 


matuteram Gravatar   18.04.2012 14:37
Oui Non Mademoiselle Droopy!

Nous attendons les péripéties de votre croisière et nous ne doutons pas que cette fois il n'y aura que des bons moments ; un peu de mal de mer, peut-être, car si la vue était imprenable là-haut, la danse ne devait pas manquer de rythme! A vous la Pampa et les grands espaces, mais prenez votre souffle, l'altitude pourrait s'attaquer à votre cœur sensible.
 
 
Droopy Gravatar   16.04.2012 23:00
Réponses Oui Non @ Araceli: Vielle fille, Vieille fille, comme tu y vas! Je ne pourrais pas me vanter d'avoir connu toutes les passions de l'amour, mais je peux t'assurer que le nombre de soupirants que je laisse sur les routes dans chaque pays, valent plus que les maîtresses que n'importe quel marin ou pirate laissent dans les ports. Et qu'à cela ne tienne! Emporter un coeur reste plus difficile que de se glisser dans le lit d'autrui!!;D
@ Mamyjeanne: Comme tu le dis si bien la vieillesse est la fleur de tous les maux, quand on la respire, elle ne peux s’enivrer de tendres et merveilleux souvenirs, sans y mêler ses traîtres regrets! Et La vie, quant à elle, est une ingrate, à peine on réussit l'apprivoiser qu'elle nous annonce que le temps est toujours compté, serait-ce pour mieux nous faire souffrir ou pour nous encourager à profiter du présent, en tout lieu, à chaque instant, dans la plus petite fleur ou dans le plus grand éclat de rire?

@ Belsonita: Qu'on me détache du carcan sur lequel on me tient enchaîné et qu'on me laisse sortir du port! Pour qu'après avoir tangué, comme ce pauvre Ulysse sur les mers,je puisses enfin respirer le Bon Air et connaître l'exquise ivresse du tango!

@ Nérita: Déjate de dictionarios, qué estudiar mis entrañas poco sirve cuando una como tu sabe leer en mi corazon y complacer mi alma! Qué terrible es vivir el exilio, sabiende qué tal vez jamas té volvéré a ver... :(

@ Maki, maki : Malheureux, que connais-tu donc du bouillon? C'est justement quand les jeunes mains se font vielles et qu'elle comprennent enfin que tripatouiller n'a jamais été un art, mais bien plus un gâchis. Vient alors l'époque du grand bouillon, celui qui réchauffe le corps dans son ensemble avec l'humilité du savoir faire et le charme du savoir être! Pour te dire franchement, vous feriez moins les fiers si nous les bagnoles on expertisait les conducteurs!

@ L'avi et Béatrice : Même si la séparation est difficile, j'envisage celle-ci comme une retraite bienvenue, loin des routes et des garagistes. Et pour une fois je voyagerai sans faire l'effort!!

@Caroline: Ah ! Les joies du métissage! ! Tu as raison, n'en déplaises à certains, il est certaines jouissances qui surgissent des mélanges les plus subtils, comme les bons cocktails qui vous montent au ciel! Mais attention, trop de mélanges peuvent avoir aussi des descentes vertigineuse tourbes et pathétiques...
 
 
Caroline Gravatar   21.03.2012 08:27
Oui Non Cher Droopy, c'est grâce à ta vieille carcasse que tes occupants ont pu déjà accomplir ce qu'ils ont accomplis...C'est normal qu'elle mérite parfois quelques réparation s...mais je suis sûre qu'elles te plaisent : imagine, tu es une image vivante des contrées traversées : une jante turque, de l'huile tadjik, un pneu mongol, un boulon laotien....  
 
jaume sans Gravatar   20.03.2012 18:12
Oui Non Salut Droopy
Tu vois nous pensons toujours à toi. Parce que nous imaginons que tu dois passer de moments difficiles. Tu devras te séparer des cinc après toutes les aventures que vous avez vécue ensemble. Tu as eu toujours beaucoup de bruit autour de toi et voici que tu vas rester dans le silence et l' inactivité pendant plousieurs jours.
Mais le temps passe très vite et vous allez vous rétrouver à nouveau pour enfiler la Panam, voir de nouveaux paysage, entendre d'autres langues- pas une seule et pas aussi la diversité asiatique.
Bientôt vous serez à nouveau ensemble et les enfants vont te raconter beaucoup d'épisodes qu'ils auront vécu ces jours.
Courage doncs et à bientöt.
Bon voyage
L'avi et Beatrice;);)
 
 
tata banya Gravatar   19.03.2012 18:00
Maki maki Oui Non Arrête de te plaindre vielle péripatéticienne :t'adores te faire tripatouiller,t 'es vraiment maso,tu coûtes plus qu’une exubérante jeunette. Le Gros doit croire que c'est avec les vielles poules qu'on fait le meilleur bouillon . N'en fais pas trop il finira par se lasser du crépuscule de tes charmes;
Ilal Aman
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   14.03.2012 19:40
Droopy ... Oui Non hasta hablando de tus enfermedades eres divertida- que ya es decir!- pero chica, sigo teniendo el mismo problema! Soy una ignorante en lo referente a términos mecanicos en francés! Sé que te prometi buscarlos en un diccionario.....aún no encontré tiempo. BUENA TRAVESÍA , NO TE MAREES Y DISFRUTA AHORA DEL VASTO OCÉANO.  
 
Belsonita Gravatar   12.03.2012 20:34
Oui Non cher Droopy tu es brave!!! après toutes ces aventures tu n'as jamais laissé tes compagnons tu as toujours résisté à ces mauvais traitements donc maintenant nous te souhaitons une belle et paisible croisière, alors mon Droopy nous te disons à tout bientôt pour des nouvelles et intéressante s aventures.  
 
Vonaesch Gravatar   11.03.2012 09:21
Salut Droopy Oui Non J'ai admiré tes entrailles et constaté que Jacques s'occupe bien de toi car tu lui permets de réaliser ce rêve qu'il avait depuis si longtemps. Bien sûr la viellesse coûte cher en soins ( j'en sais quelque chose), mais tu t'exprimes maintenant comme un vieux sage.
Prends des forces avant l'Amérique du Sud et Vive Droopy
Tu fais des bisous gluants à tous ceux qui prennent soin de toi Mamyjeanne
 
 
araceli Gravatar   10.03.2012 22:23
Oui Non Mon Droopy ! Je sens beaucoup de fierté dans ta complainte. Tu m’as l’air de bien te plaire dans des mains étrangères et j’irais presque à parier que tu pousses pour de faire dorloter et t’offrir de bonnes siestes à la suite des massages thaïlandais.
A ta défense, il faut bien admettre que tu râles moins , que tu le fais avec élégance et que tes références littéraires font oublier tes jérémiades .
Profite de ta prochaine croisière pour trouver une épaule chaleureuse, car tu commences à prendre de l’âge et tu risques de rester vieille fille sans avoir gouté aux délices de l’amour !:
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: