Itinéraire

01tourdiapo2

pnglogocouleur300dpi50x85Les 1001 Bornes apnglogohugo300dpi50x85apnglogohirondelle300dpi50x85apnglogopapillon300dpi50x85pnglogoVerdastelo300dpi50x85apnglogo2bornedorcoupe300dpi50x85apnglogofleur300dpi50x85028borneGland60x40pngdroopyfilm300dpi50x85                     

Droopy || Petit, robuste et persévérant.

A la conquête des Tatras

Écrit par Droopy on 23 octobre 2010.

RSZ_Tatras_74

La Pologne nous avait séduits, mais il était temps de repartir. Notre dernière soirée à Oswiecim se terminait de bonne heure. Pour la dernière, fois le « webasto » radoteur faisait de son mieux pour nous réchauffer le coeur. Le pauvre bougre donnait tout ce qu'il pouvait, pour résister au dur climat d'Auschwitz. Dans son élan de générosité, il s'était emballé si fort ce soir là qu'au petit matin, on entendait même plus la voix de son ventilateur.

Cette fois, le gros n'avait pas le temps de bricoler! Au programme, il fallait franchir les Tatras pour amener la petite famille à l'abri du froid. Partis de bonne heure, il serait plus facile d'atteindre la vallée sans avoir à forcer la cadence. C'est ainsi qu' avant de monter sur Zakopane, nous sommes délestés de toutes les eaux sales. Comme prévu nous traversions allégrement Zakopane, après le repas de midi. Concentrés sur notre route, sans même se laisser le temps de prendre une photo des chalets si typiques de la région!

Un col de plus à mon actif, la journée était belle et s'annonçait savoureuse. Le soleil d'automne, faisait briller les 1001 teintes différentes des forêts, un vrai régal pour les yeux. Des rouges , des jaunes, des oranges, des verts, de quoi faire pâlir la palette de photoshop.

En traversant la frontière, une petit halte s'imposait au dernier « sklep » acceptant encore les zlotys. Un moment de bonheur pour les enfants qui finalement voyaient avant tout le bon côté des frontières. Et oui! Quelques friandises et des boissons sucrées étaient les rares denrées que l'on pouvait y acheter, à moins d'être amateur d'alcool ou de cigarettes.

C'est alors que vint mon petit instant de gloire personnelle. En descendant les Tatras au soleil couchant, je m'élançais seul, sur l'autoroute de Poprad à Zilina, pour battre mon record de vitesse. La cabine baissée, le dos arrondi, les roues bien alignées, je profitais de la pente et de mon poids sur une magnifique ligne droite, taillée sur mesure, pour atteindre un fameux 115 km/h. Du jamais vu, depuis que je vivais chez les 5 sans. De quoi faire pâlir le Lionel et son sage conseil : « Aussi lentement que possible et aussi vite que nécessaire! » Une petite entorse au règlement, il fallait bien que jeunesse se passe aussi.

En tout cas c'était un plaisir de retrouver la liberté sans les ornières polonaises. En Slovaquie les routes étaient bien meilleures. Ce qui m'avait donn l'envie de tortiller de la cabine arrière. Et après tout, une autoroute, pour moi tout seul, après la conquête des Tatras, c'était un peu comme un bain minuit aux Caraïbes. Juste trop bon pour ne pas se laisser tenter!

Mais, ce n'est pas tout , au record de vitesse, pour bien terminer la journée, il fallait y ajouter un record d'étape de 495 km. De l'ordre de l'impensable. Le gros avait décidé de se rapprocher le plus possible de Brno pour raccoucir l'étape du lendemain et gagner Vienne avant le week-end. Effectivement, en faisant une halte, il s'était rendu compte que le vieux webasto tirait à sa fin. Le pauvre chauffage n'en menait pas large, plongé dans un coma profond, il ne semblait plus pouvoir cracher la moindre étincelle.

Le surlendemain à Vienne, le maître d'atelier de chez bosch, tenta en vain quelques électrochocs, mais sans succès, le petit moteur ne répondrait plus jamais. Le maître d'atelier hocha la tête, en nous disant qu'il ne pouvait plus rien faire. Le vieux webasto avait rendu l'âme.

Le gros et sa moitié accusèrent le coup. Et pour le coup, il ne restait que deux solutions. Soit jouer les vrais durs et braver les températures hivernales à venir. Soit investir, dans le confort, le luxe et la volupté d'un jeune chauffage dernier cri, prêt à tout pour vous réchauffer de ses tendres caresses éoliennes.

La moitié ne fut pas bien difficile à convaincre et le gros se réjouissait d'avance des nouvelles contrées qu'ils pourraient désormais découvrir grâce aux services d' une telle acquisition.

Et moi de mon côté, je me vois déjà en haut de l'affiche dans : « Droopy au Tibet » ou encore dans «  Droopy au pôle sud » ou pourquoi pas dans «  Droopy chez les lapons »

Ben oui ! Faut bien que je pense à ma future carrière! N'est pas star qui veut !

 

 


jaume sans Gravatar   28.10.2010 07:36
Oui Non C'était dejá le temps... Eh oui! Mais chez nous on est aussi en phase de réparation s: lundi j'é commencé la journée chez le dentiste ;D et l'après midi chez le médecin:( pour le vaccin de la gripe. Hier c'était le tour de Beatrice chez le dentiste ;D aussi. Aujourd'hui on aura la visite du technicien pour configurer le nouveau moniteur...et j'en passe.
Mais je voulais que tu sâchez que l'on a beaucoup de plaisir a te lire mëme qaund tu dois nous informer de faits pas tellment gais comme le décés du chaufage. Tu áis raconter avec beaucoup d'aménité et de beauté stylistique. Merci beaucoup .Félicitati ons. Profitez bien du nouveau chaufage
et attention aux limtes de vitesse. Danger d'accident! et Danger d'amendes
Nous vous embrassons très fort
l'avi et Beatrice;);)
 
 
Nerita Gaiteiro Gravatar   27.10.2010 08:04
!Dos record en un día! Oui Non Droopy me parece que el ejercicio duro te ha dejado muy feliz y con una magnífica capacidad para absorber toda la belleza a tu alrededor y traducirla fielmente en palabras,PERO no te pases ni un "pelín" que los excesos nunca fueron buenos y tampoco tienes quince años.Además has de proteger a mis cinco amores. SOÑAR es bueno y, en principio, no agota asi que sigue haciendolo. !Guapa!  
 
mmatuteram Gravatar   26.10.2010 02:05
un vrai régal pour les yeux Oui Non Vous n'êtes pas sérieux androgyne ! Vous devez regarder la route et laisser le paysage à vos coéquipiers car si vous continuez avec vos exploits vous finirez par voir les 1001 étoiles dans toute la gamme de l'arc-en-ciel.
Chez les Lapons la vitesse est limitée à 90 mais généralement on circule à 70 , mais peut-être que vous confondiez avec les Lapins de Lapinolandia !


 
 
Vonaesch Gravatar   25.10.2010 06:51
Salut Droopy Oui Non Suis désolée que ton chauffage vous ai abandonné, mais d'autre part c'est pas si mal d'avoir dû faire poser le nouveau dans un pays où" le travail est de qualité ", mais en Pologne ils n'ont rien vu lors de la visite ?
Suis heureuse que vous ayez chaud car ici ils annoncent la neige à 700m
Dis à ton maître ( que je n'ose appeler comme toi " le gros") que pour voyager loin, il faut ménager sa monture.
Dans tout ^cela je ne sais même pas dans quel pays tu les conduis.
Courage mon vieux Droopy et la bise à tous MJV
 
 
Ana Gravatar   24.10.2010 13:29
Laponie Oui Non Salut Droopy,

Maintenant que tu es équipé comme un chef, si jamais tu arrives à convaincre le gros et sa moitié de faire un détour par la Laponie au moment des fêtes de Noël, fais-le moi savoir car j'adorerais vous rejoindre là-bas et faire un coucou à Rodolphe et au Père-Noël.

Embrasse-les tous bien fort!
ana
 
 
  • Gras
  • Italic
  • Soulignement
  • Barré
  • Citation
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink: